Amazon va supprimer plus de 18 000 emplois pour réduire les coûts, selon son PDG

Ama­zon a l’in­ten­tion de sup­primer plus de 18 000 emplois pour réduire les coûts, a déclaré le prési­dent du géant technologique.

En out­re, l’an­nonce a été avancée “parce qu’un de mes coéquip­iers a divul­gué cette infor­ma­tion au monde extérieur.”

Les sup­pres­sions d’emplois cor­re­spon­dent cette fois à env­i­ron 6 % des quelque 300 000 employés de l’entreprise.

Ama­zon est la dernière grande entre­prise tech­nologique à annon­cer d’im­por­tants licen­ciements alors que la crise du coût de la vie met les clients en attente.

Dans un mes­sage adressé au per­son­nel, le PDG d’A­ma­zon, Andy Jassy, a déclaré : “Nous nous efforçons d’aider les per­son­nes touchées et nous con­tin­uerons à leur vers­er des indem­nités de licen­ciement, des presta­tions tran­si­toires d’as­sur­ance mal­adie et des place­ments externes. Nous offrons un paquet qui com­prend une assistance”.

Cette déci­sion inter­vient après que le géant de la tech­nolo­gie a annon­cé l’an­née dernière qu’il allait sup­primer des emplois sans pré­cis­er com­bi­en d’employés il allait supprimer.

M. Jassy n’a pas pré­cisé où se trou­vaient les employés con­cernés, mais a déclaré que l’en­tre­prise con­tac­terait les organ­i­sa­tions représen­tant les employés “sur les sites appro­priés en Europe.”

Il a égale­ment déclaré que “l’essen­tiel des sup­pres­sions d’emplois” con­cerne les opéra­tions des mag­a­sins Ama­zon et les équipes de per­son­nel, d’ex­per­tise et de technique.

En novem­bre, Ama­zon a annon­cé qu’elle com­mencerait à licenci­er pour réduire les coûts, mais n’a pas don­né de chiffre sur le nom­bre d’emplois qu’elle supprimerait.

À l’époque, les médias améri­cains avaient rap­porté que l’en­tre­prise sup­primerait env­i­ron 10 000 emplois.

L’en­tre­prise a déjà gelé les embauch­es, inter­rompu l’a­gran­disse­ment de cer­tains entre­pôts et mis en garde con­tre le surem­ploi pen­dant la pandémie.

Elle a égale­ment pris des mesures pour inter­rompre des pro­jets tels que les robots de livrai­son per­son­nelle et fer­mer cer­taines par­ties de son activité.

Dans un mémo, Jassy a déclaré que la restruc­tura­tion d’A­ma­zon était “plus dif­fi­cile compte tenu de l’in­cer­ti­tude économique, qui a ajouté des emplois rapi­de­ment ces dernières années.”

“Une entre­prise durable a de nom­breuses étapes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*