Les raisons derrière la décision de changement de nom de la fille de d’Angelina Jolie et Brad Pitt

Les raisons derrière la décision de changement de nom de la fille de d'Angelina Jolie et Brad Pitt
Please fol­low and like us:
Pin Share

Shiloh Jolie-Pitt, fille d’Angeli­na Jolie et Brad Pitt, a atten­du qua­tre ans avant de sup­primer légale­ment le nom de famille de son père. 

Cette déci­sion fait suite à un désac­cord sur­venu durant la bataille pour la garde des enfants, alors que Shiloh n’avait que 14 ans. À 18 ans, elle a offi­cielle­ment déposé une demande de change­ment de nom le 30 mai, trois jours après son anniver­saire, dès qu’elle a été en mesure de le faire.

Selon une source proche du dossier, la déci­sion de Shiloh serait “liée à des accu­sa­tions d’abus” de la part de son père et à une “vio­la­tion des droits des vic­times” dont elle se sen­ti­rait affectée.

Elle reprocherait à son père les démarch­es juridiques qui l’ont empêchée de témoign­er con­cer­nant ses souhaits pour la garde et la con­fronta­tion houleuse en avion entre Jolie et Pitt en 2016, qui a mar­qué la fin de leur mariage.

Le rap­port men­tionne la “Loi sur les droits des vic­times de crimes” garan­tis­sant aux vic­times fédérales le droit de ne pas être exclues des audi­ences publiques, à moins que le tri­bunal n’es­time que leur témoignage puisse être matérielle­ment altéré. Cepen­dant, le juge John Oudekirk aurait refusé d’en­ten­dre les enfants mal­gré les ten­ta­tives de Jolie.

Ce juge­ment a été annulé en 2021 suite à l’ap­pel de Jolie, con­tes­tant la par­tial­ité du juge en rai­son d’un lien com­mer­cial avec l’un des avo­cats de Brad Pitt. La source affirme que le change­ment de nom de Shiloh “remonte à la bataille pour la garde et à son sen­ti­ment d’avoir été privée de ses droits en tant que victime.”

Depuis la sépa­ra­tion, les enfants Jolie-Pitt for­ment un groupe soudé de sept, avec Mad­dox, Pax, Zahara, Shiloh et les jumeaux Knox et Vivi­enne, tous entre­tenant des liens forts avec leur mère. Le rap­port sug­gère qu’il n’y a “aucune per­spec­tive” de réc­on­cil­i­a­tion entre Shiloh et son père.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*