La FA lance un avertissement musclé face aux manœuvres des plus grandes nations pour la patronne des Three Lionesses

La FA lance un avertissement musclé face aux manœuvres_Sarina Weigman
Please fol­low and like us:
Pin Share

Alors que les entraîneures de renom changent de poste, Sari­na Wieg­man voit son aura grandir après avoir mené l’An­gleterre en finale de sa pre­mière Coupe du Monde féminine. 

Sa réus­site avec les Three Lioness­es et son précé­dent sacre néer­landais ont fait d’elle la tac­ti­ci­enne numéro un du foot­ball féminin. Cepen­dant, le prési­dent de la FA, Mark Bulling­ham, envoie un mes­sage clair : les nations rivales voulant débauch­er Wieg­man se heurteront à un refus, assur­ant qu’«elle est sous con­trat jusqu’en 2025.»

Ce com­men­taire survient dans un con­texte de grands change­ments. Récem­ment libéré, le poste de sélec­tion­neure des quadru­ple cham­pi­onnes améri­caines se pro­file après leur pire élim­i­na­tion en Aus­tralie. Dans leur quête d’une nou­velle fig­ure, le nom de Wieg­man ne man­quera pas d’émerg­er vu son pedi­gree sur la plus grande scène. Mais Bulling­ham se mon­tre caté­gorique : la FA con­sid­ère Wieg­man comme essen­tielle et n’en­vis­agera aucune avance pour la soustraire.

Recon­nais­sant que les tal­ents de Wieg­man pour­raient lui val­oir «n’im­porte quel poste», Bulling­ham a aus­si abor­dé l’é­cart salar­i­al sus­cep­ti­ble de sur­gir si une offre mirobolante se présen­tait. L’in­térêt pour le foot­ball féminin crois­sant, le débat autour d’une rémunéra­tion équitable aus­si. Cepen­dant, le mes­sage de la FA est clair : sous la houlette de Wieg­man, l’avenir de l’An­gleterre s’an­nonce radieux.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*