L’Arabie Saoudite seule candidate pour la Coupe du Monde 2034

L'Arabie Saoudite seule candidate pour la Coupe du Monde 2034

Dans un revire­ment de sit­u­a­tion incroy­able, l’Aus­tralie s’est retirée de la course pour accueil­lir la Coupe du Monde 2034, lais­sant ain­si le tournoi mon­di­al qua­si­ment attribué à l’Ara­bie Saoudite. 

A seule­ment quelques semaines de l’échéance, ce retrait soudain ne laisse plus que les Saou­di­ens dans la course au plus pres­tigieux des trophées de la FIFA.

Cette semaine, l’an­nonce de l’Aus­tralie de ne pas dépos­er de can­di­da­ture a sur­pris le monde du foot­ball, invo­quant le désir d’ac­cueil­lir d’autres événe­ments à la place. Cela offre un avan­tage à l’Ara­bie Saou­dite qui a lancé il y a plus d’un an son ambitieux pro­jet de ramen­er la Coupe du Monde au Moyen-Orient.

Investis­sant mas­sive­ment dans le développe­ment du foot­ball et des infra­struc­tures sur son ter­ri­toire, l’Ara­bie Saou­dite a lancé la trans­for­ma­tion du sport dans le pays. Bien que son pro­jet ini­tial de co-organ­i­sa­tion pour 2030 ait été aban­don­né, des sources con­fir­ment que l’ob­jec­tif 2034 reste une priorité. 

Avec une préférence de la FIFA pour les can­di­dats d’Asie et d’Océanie, la voie sem­ble désor­mais libre pour les Saou­di­ens afin de réalis­er leur rêve d’ac­cueil­lir la com­péti­tion reine du foot­ball mondial.

Plus de 70 nations ont déjà promis leur sou­tien au richissime Etat du Golfe. Des puis­sances régionales comme le Bahreïn se sont égale­ment rangées der­rière la candidature. 

Alors que la date lim­ite d’oc­to­bre approche, les respon­s­ables saou­di­ens affir­ment accélér­er les démarch­es pour s’im­pos­er comme le choix naturel. Une Coupe du Monde saou­di­enne réussie pour­rait avoir un impact mon­di­al et met­tre la région sous le feu des projecteurs.

Cepen­dant, des ques­tions demeurent quant à la capac­ité de l’Ara­bie Saou­dite — société con­ser­va­trice islamique — à accueil­lir un événe­ment à très grande échelle comme la Coupe du Monde. Les infra­struc­tures, les héberge­ments et les aspects cul­turels seront scrutés à la loupe dans la pré­pa­ra­tion du vote décisif de 2024. 

Pour l’in­stant, la fin sur­prise du défi aus­tralien focalise tous les regards sur la capac­ité des Saou­di­ens à Offrir la plus grande scène du foot­ball au Moyen-Ori­ent pour la pre­mière fois en 2034.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*