L’Industrie du Jeu Vidéo Continue son Agitation : Plusieurs Studios Annonent des Licenciements en Masse

décembre 6, 2023, 9:02 am
L'Industrie du Jeu Vidéo Continue son Agitation : Plusieurs Studios Annonent des Licenciements en Masse

Bien qu’é­tant un secteur valant plus de 100 mil­liards de dol­lars par an, l’in­dus­trie du jeu vidéo a con­nu de sérieuses tur­bu­lences tout au long de l’an­née 2022. La dernière vague d’in­sta­bil­ité frappe alors que qua­tre développeurs, inclu­ant un grand édi­teur, procè­dent à des licenciements.

New World Inter­ac­tive, con­nu pour ses shoot­ers tac­tiques comme Insur­gency et Day of Infamy, a licen­cié en secret un nom­bre indéter­miné d’employés selon des rap­ports. Pen­dant ce temps, leur société mère Saber Inter­ac­tive assure que le développe­ment du pop­u­laire Insur­gency: Sand­storm continuera.

L’édi­teur indépen­dant Tiny­build, foy­er de jeux décon­trac­tants comme Grave­yard Keep­er et Par­ty Hard, a égale­ment procédé à des licen­ciements pour des raisons de «restruc­tura­tion des coûts» sans don­ner de détails. Cer­tains accusent les reports de sor­ties 2022 de leur fil­iale Ver­sus Evil d’avoir impacté les revenus.

Code­mas­ters, réputé pour ses sim­u­la­tions de cours­es auto­mo­biles comme Dirt et F1, a aus­si réduit ses effec­tifs depuis son acqui­si­tion par Elec­tron­ic Arts. EA a dépen­sé 1,2 mil­liard de dol­lars pour racheter Code­mas­ters en 2021 mais ne donne aucun chiffre sur les récents «change­ments organ­i­sa­tion­nels à petite échelle».

Même le géant Embrac­er Group, mai­son-mère de Saber, a subi des coupes avec des licen­ciements mas­sifs en juin et des pro­jets annulés. Des rumeurs lais­sent enten­dre que la société chercherait à se débar­rass­er du célèbre stu­dio de tir Gear­box Soft­ware, con­nu pour les fran­chis­es Borderlands.

Avec des tal­ents expéri­men­tés quit­tant le secteur et des pro­jets retardés ou annulés, l’avenir créatif de l’in­dus­trie sem­ble incer­tain. Alors que 2023 approche, tous les yeux seront tournés vers d’éventuelles nou­velles vagues de réduc­tions pro­longeant l’in­sta­bil­ité qui ronge les jeux vidéo.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*