Kelly Rowland accuse un agent de sécurité de Cannes de racisme après une altercation sur le tapis rouge

Kelly Rowland accuse un agent de sécurité de Cannes de racisme après une altercation sur le tapis rouge
Please fol­low and like us:
Pin Share

Kel­ly Row­land a pris la parole sur l’in­ci­dent con­tro­ver­sé qui s’est pro­duit sur le tapis rouge du Fes­ti­val de Cannes, où elle sem­blait rép­ri­man­der un agent de sécurité. 

La chanteuse a main­tenant accusé le garde de racisme, affir­mant qu’il y avait d’autres femmes qui ne partageaient pas son apparence qui n’ont pas été rép­ri­mandées ou poussées de la même manière.

Row­land, 43 ans, assis­tait à la pre­mière du film français Mar­cel­lo Mio dans une mag­nifique robe rouge. Cepen­dant, son moment de glam­our sur le tapis rouge a pris une tour­nure inat­ten­due lorsqu’une agente de sécu­rité a ten­té de la guider dans le lieu.

Cela a provo­qué un échange ten­du, Row­land lev­ant le doigt pour rép­ri­man­der la femme devant la foule.

Selon une experte en lec­ture labi­ale, l’a­gente de sécu­rité avait acci­den­telle­ment marché sur la robe de Row­land, ce qui a provo­qué des excus­es. Cepen­dant, l’a­gente a ensuite dit quelque chose d’autre qui a dras­tique­ment changé l’at­ti­tude de Rowland. 

La chanteuse a répon­du “Ne me par­le pas comme ça”, avant de se retourn­er et de répéter la phrase plusieurs fois alors que l’a­gente con­tin­u­ait à la pouss­er dans les escaliers.

Dans les suites de l’in­ci­dent, Row­land a pris la parole, affir­mant que ses actions étaient jus­ti­fiées. “La femme sait ce qui s’est passé. Je sais ce qui s’est passé”, a‑t-elle déclaré. “Et j’ai une lim­ite. Et je m’en tiens à ces lim­ites et c’est tout.”

Row­land a ensuite affir­mé qu’il y avait “d’autres femmes qui ont assisté à ce tapis rouge, qui ne me ressem­blaient pas tout à fait, et elles n’ont pas été rép­ri­mandées ou repoussées ou priées de par­tir”. Cela sug­gère que la chanteuse pense que le traite­ment de l’a­gente de sécu­rité à son égard était motivé par le racisme.

L’in­ci­dent a sus­cité une dis­cus­sion plus large sur le traite­ment des célébrités, en par­ti­c­uli­er des femmes de couleur, sur le pres­tigieux tapis rouge de Cannes. La volon­té de Row­land de se défendre et de dénon­cer le racisme perçu lui a valu les éloges de ses sup­port­ers, qui applaud­is­sent son refus de reculer.

Alors que les retombées de cette con­fronta­tion se pour­suiv­ent, cela sert de rap­pel de la néces­sité d’une plus grande sen­si­bil­ité et d’un plus grand respect lors du traite­ment des per­son­nal­ités publiques, en par­ti­c­uli­er dans un envi­ron­nement aus­si sous pres­sion que le Fes­ti­val de Cannes.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*