NEWS: Australie
Le koala est désigné espèce en voie de disparition par l’Australie.

La min­istre de l’En­vi­ron­nement, Sus­san Ley, a déclaré qu’il y aurait une pro­tec­tion accrue pour l’an­i­mal, classé comme vul­nérable il y a seule­ment 10 ans, en Nou­velle-Galles du Sud, dans le Queens­land et dans le Ter­ri­toire de la cap­i­tale aus­trali­enne (ACT).

“L’im­pact de la sécher­esse pro­longée, suiv­ie des feux de brousse noirs d’été, et les impacts cumulés de la mal­adie, de l’ur­ban­i­sa­tion et de la perte d’habi­tat au cours des vingt dernières années ont con­duit à l’avis”, a déclaré Ley dans un com­mu­niqué vendredi.

Les défenseurs de l’en­vi­ron­nement récla­ment depuis longtemps plus de sou­tien pour le koala dans un con­texte de déclin spec­tac­u­laire des pop­u­la­tions à tra­vers le pays.

Le WWF-Aus­tralie, le Fonds inter­na­tion­al pour la pro­tec­tion des ani­maux (IFAW) et Humane Soci­ety Inter­na­tion­al ont tous pro­posé l’in­scrip­tion au gou­verne­ment en avril 2020 après que des recherch­es ont révélé un déclin de la pop­u­la­tion d’en­v­i­ron 50 % dans le Queens­land depuis 2001 et de 62 % en Nou­velle-Galles du Sud.

Le WWF-Aus­tralie a déclaré que la nou­velle désig­na­tion était un “résul­tat doux-amer mais une étape cri­tique” pour invers­er ces déclins.

“Le statut En dan­ger du koala sig­ni­fie qu’eux-mêmes et les maisons forestières devraient béné­fici­er d’une plus grande pro­tec­tion en ver­tu de la loi nationale aus­trali­enne sur l’en­vi­ron­nement”, a déclaré le groupe sur Twit­ter. “Non seule­ment cela pro­tégera l’an­i­mal emblé­ma­tique, mais de nom­breuses autres espèces vivant à ses côtés.”

Ley a déclaré que par­al­lèle­ment au change­ment de statut, le gou­verne­ment com­mencerait à tra­vailler sur un plan de rétab­lisse­ment du koala soutenu par un finance­ment de 74 mil­lions de dol­lars aus­traliens (52,9 mil­lions de dollars).

L’ex­a­m­en des futurs plans de développe­ment tiendrait compte de l’ef­fet poten­tiel sur l’an­i­mal, a‑t-elle déclaré.

“Cette déci­sion est une arme à dou­ble tran­chant”, a déclaré la direc­trice régionale d’I­FAW pour l’Océanie, Rebec­ca Kee­ble, dans un com­mu­niqué. “Nous n’au­ri­ons jamais dû laiss­er les choses en arriv­er au point où nous risquons de per­dre une icône nationale. C’est un jour som­bre pour notre nation.

“Cela doit être un sig­nal d’alarme pour l’Aus­tralie et le gou­verne­ment pour qu’ils agis­sent beau­coup plus rapi­de­ment pour pro­téger l’habi­tat essen­tiel du développe­ment et du défriche­ment et s’at­ta­quer sérieuse­ment aux impacts du change­ment climatique.”

On pense que des mil­liers de koalas fai­saient par­tie des ani­maux indigènes tués dans les incendies qui ont bal­ayé les États de l’est et du sud de l’Aus­tralie fin 2019 et début 2020.

Une enquête menée l’an­née dernière en Nou­velle-Galles du Sud, l’É­tat le plus peu­plé d’Aus­tralie, a aver­ti que le koala pour­rait dis­paraître d’i­ci 2050.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*