NEWS: Australie
L’Etat va augmenter d’un tiers son personnel de défense d’ici 2040

L’Aus­tralie aug­mentera d’un tiers son per­son­nel de défense act­if d’i­ci 2040, a annon­cé le Pre­mier min­istre Scott Mor­ri­son, décrivant cette déci­sion dans le cadre des efforts visant à assur­er la sécu­rité du pays “dans un envi­ron­nement mon­di­al de plus en plus incertain”.

La force aug­menterait de 18 500 hommes à 80 000 sur une péri­ode de 18 ans, pour un coût de quelque 38 mil­liards de dol­lars aus­traliens (27 mil­liards de dol­lars), a déclaré jeu­di le Pre­mier min­istre lors d’une vis­ite dans une caserne de l’ar­mée à Brisbane.

Mor­ri­son, qui devrait déclencher des élec­tions générales en mai, a déclaré lors d’une con­férence de presse qu’il s’agis­sait de “la plus forte aug­men­ta­tion de la taille de nos forces de défense en temps de paix dans l’his­toire australienne”.

Il a déclaré que le ren­force­ment mil­i­taire était une recon­nais­sance par son gou­verne­ment des “men­aces et de l’en­vi­ron­nement aux­quels nous sommes con­fron­tés en tant que pays, en tant que démoc­ra­tie libérale dans l’Indo-Pacifique”.

Le dirigeant aus­tralien a déclaré que cer­taines des nou­velles troupes sou­tiendraient une future flotte de sous-marins à propul­sion nucléaire, promise dans le cadre d’une nou­velle alliance de défense aus­tralo-bri­tan­nique-améri­caine, AUKUS.

L’Aus­tralie dit qu’elle prévoit d’armer les sous-marins avec des armes con­ven­tion­nelles, mais n’a pas encore décidé des détails du pro­gramme, y com­pris s’il faut opter pour une flotte basée sur des sous-marins d’at­taque à propul­sion nucléaire améri­cains ou britanniques.

Forgée à une époque d’in­flu­ence chi­noise crois­sante dans la région du Paci­fique, l’al­liance AUKUS ferait de l’Aus­tralie la seule puis­sance d’arme­ment non nucléaire dotée de sous-marins à propul­sion nucléaire, capa­bles de par­courir de longues dis­tances sans faire surface.

Le min­istre de la Défense, Peter Dut­ton, a déclaré que le ren­force­ment des forces, qui se con­cen­tr­erait sur les troupes en uni­forme, fourni­rait un moyen de dis­sua­sion crédi­ble con­tre les men­aces mil­i­taires expansionnistes.

Au-delà des sous-marins, les nou­velles forces seraient déployées dans des domaines tels que l’e­space, les cyber-opéra­tions, les act­ifs navals et les véhicules autonomes ter­restres et mar­itimes, a déclaré Dutton.

“C’est absol­u­ment néces­saire”, a‑t-il déclaré, évo­quant la récente inva­sion de l’Ukraine par le prési­dent russe Vladimir Poutine.

“Les gens qui croient que la seule ambi­tion du prési­dent Pou­tine est pour l’Ukraine ne com­pren­nent pas l’his­toire que nos chefs mil­i­taires comprennent.”

Le min­istre de la Défense a réitéré les aver­tisse­ments con­cer­nant la men­ace stratégique pour l’Aus­tralie dans la région Asie-Paci­fique, où la Chine étend sa puis­sance accrue.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*