NEWS: Canada
TUMEUR SEVERE
Une femme se fait amputer le nez à cause d’une tumeur.

Une femme a révélé qu’elle avait dû se faire enlever le nez après avoir ressen­ti de la douleur en se lavant le vis­age, les médecins décou­vrant finale­ment qu’elle avait une tumeur.

Trish Haw­ley, 42 ans, a remar­qué un prob­lème pour la pre­mière fois à l’été 2019, lorsqu’elle a par­fois ressen­ti une douleur dans la nar­ine droite — l’in­con­fort aug­men­tant régulière­ment jusqu’à ce qu’elle souf­fre d’une douleur insupportable.

Les médecins ont d’abord pen­sé que ses symp­tômes étaient tous dus à une infec­tion et ont don­né un traite­ment à Haw­ley. Cepen­dant, ils ont réal­isé plus tard qu’il s’agis­sait en fait d’une tumeur maligne, essayant d’abord de la traiter avec une radio­thérapie qui n’a pas fonc­tion­né, ce qui sig­ni­fie qu’ils ont dû opter pour le plan B : lui enlever le nez.

Haw­ley, un inspecteur de la san­té publique de Huntsville, au Cana­da, a déclaré: «Je ne suis pas une per­son­ne van­i­teuse et je ne pense pas beau­coup à l’ap­parence, je savais que je n’é­tais pas peu attrayant mais j’ai réfléchi à ce que cela sig­ni­fierait pour mon identité.

“Mais j’avais telle­ment mal à ce moment-là, je voulais juste que ça disparaisse.

“C’é­tait telle­ment mau­vais quand je me suis présen­té pour l’opéra­tion. Le médecin l’a regardé et a dit “La tumeur est en colère”.

“Je lui ai demandé si c’é­tait pour m’en­lever le nez, con­nais­sant déjà la réponse, elle a alors dit oui.

“J’ai com­mencé à pleur­er prob­a­ble­ment pen­dant 10 bonnes min­utes et pen­dant tout ce temps, elle m’a con­solé. L’anx­iété s’est instal­lée peu de temps après et j’ai eu des nausées et des ver­tiges pen­dant une semaine.

Haw­ley a com­mencé à remar­quer la douleur lorsqu’elle s’est lavé le vis­age ou s’est pris le nez en s’ha­bil­lant, mais après que les choses ont empiré, elle est allée voir un médecin en sep­tem­bre 2019.

On lui a dit que la douleur était le résul­tat d’un nez sec et elle a pen­sé que ce n’é­tait “pas grave” car elle ne fume pas, ne se drogue pas et ne boit pas beaucoup.

Mais les antibi­o­tiques et autres traite­ments n’ont pas réus­si à résoudre le prob­lème, et la douleur n’a fait qu’empirer.

Haw­ley a ensuite été référée à un spé­cial­iste des oreilles, du nez et de la gorge, qui craig­nait que — alors que son exa­m­en des sinus soit revenu nor­mal — ait décou­vert après exa­m­en que sa nar­ine sem­blait com­plète­ment fer­mée et qu’il y avait aus­si une bosse à l’in­térieur de sa narine.

Croy­ant qu’il s’agis­sait d’un kyste cal­ci­fié ou d’un cail­lot de sang, le médecin lui a dit qu’il lui don­nerait un ren­dez-vous pour l’enlever.

Haw­ley a déclaré: «Lors du ren­dez-vous, le médecin n’a pas pu le faire gel­er et il a fini par faire une biop­sie. Je me sou­viens qu’il a dit “Wow, c’est une tumeur”.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*