NEWS: Chine
Un Boeing 737 s’écrase à 9000 mètres en une minute et demi avec 123 passagers.

L’avion de pas­sagers piloté par Chi­na East­ern Air­lines s’est écrasé lun­di dans le Guangxi, en Chine, ont annon­cé les médias officiels.

L’avion de pas­sagers se dirigeait vers Guangzhou depuis Kun­ming et trans­portait 9 mem­bres d’équipage et 123 passagers.

La chaîne de télévi­sion CCTV a déclaré que l’ac­ci­dent impli­quant le Chi­na East­ern 737 s’é­tait pro­duit près de la ville de Wuzhou dans le comté de Teng.

Il a indiqué que des sauveteurs avaient été dépêchés et qu’il n’y avait pas de mot immé­di­at sur le nom­bre de morts et de blessés. Selon les médias offi­ciels, l’ac­ci­dent a provo­qué un incendie de forêt.

L’Avi­a­tion Safe­ty Net­work a tweeté: “Nous suiv­ons plusieurs rap­ports non con­fir­més con­cer­nant un éventuel acci­dent impli­quant le vol Chi­na East­ern Air­lines # MU5735 un Boe­ing 737–89P (B‑1791) en route de Kun­ming à Guangzhou, en Chine.”

L’Ad­min­is­tra­tion chi­noise de l’avi­a­tion civile de Chine a déclaré dans un com­mu­niqué: “La CAAC a activé le mécan­isme d’ur­gence et envoyé un groupe de tra­vail sur les lieux.

Le vol Chi­na East­ern a décol­lé à 13 h 11 (05 h 11 GMT), selon les don­nées de FlightRadar24, et devait atter­rir à 15 h 05. (0705 GMT).

Le suivi du vol s’est ter­miné à 14h22 (06h22 GMT) à une alti­tude de 9 000 mètres avec une vitesse de 376 nœuds.

L’avion a cessé de trans­met­tre des don­nées juste au sud-ouest de la ville chi­noise de Wuzhou.

Le site Web de Chi­na East­ern Air­lines a ensuite été présen­té en noir et blanc, ce que font les com­pag­nies aéri­ennes en réponse à un acci­dent en signe de respect pour les vic­times présumées.

Le prési­dent chi­nois Xi Jin­ping s’est dit “choqué” par l’ac­ci­dent et a appelé à une enquête sur l’ac­ci­dent, ont rap­porté les médias officiels.

“Nous sommes choqués d’ap­pren­dre l’ac­ci­dent du Chi­na East­ern MU5735”, a‑t-il déclaré selon la chaîne de télévi­sion CCTV, tout en appelant à “tous les efforts” pour le sauve­tage et à décou­vrir la “cause de l’ac­ci­dent dès que possible”.

L’avion a été livré à Chi­na East­ern par Boe­ing en juin 2015 et volait depuis plus de six ans.

Le mod­èle 737–800 qui s’est écrasé lun­di a un bon dossier de sécu­rité et est le prédécesseur du mod­èle 737 MAX qui est immo­bil­isé en Chine depuis plus de trois ans à la suite d’ac­ci­dents mor­tels en 2018 en Indonésie et en 2019 en Éthiopie.

Le bilan de sécu­rité de l’in­dus­trie aéri­enne chi­noise a été par­mi les meilleurs au monde au cours de la dernière décennie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*