NEWS: Hungrie
La Hongrie a élu Katalin Novak, comme première femme présidente.

Le par­lement hon­grois a élu Katal­in Novak, une proche alliée du Pre­mier min­istre Vik­tor Orban, comme pre­mière femme prési­dente du mem­bre de l’UE.

Novak, qui a récem­ment occupé le poste de min­istre de la poli­tique famil­iale, a décrit son élec­tion jeu­di comme une vic­toire pour les femmes.

Elle a été élue au rôle prin­ci­pale­ment céré­moniel par 137 voix con­tre 51 au par­lement dom­iné par le par­ti de droite Fidesz d’Or­ban devant le chal­lenger de l’op­po­si­tion Peter Rona, un économiste.

“Nous, les femmes, élevons des enfants, prenons soin des malades, cuisi­nons, sommes à deux endroits en même temps si besoin est, gagnons de l’ar­gent, enseignons, gagnons des prix Nobel, net­toyons les fenêtres”, a déclaré Novak dans un dis­cours avant le vote.

“Nous con­nais­sons le pou­voir des mots, mais nous pou­vons nous taire et écouter s’il le faut, et défendre nos familles avec un courage au-delà de celui des hommes si le dan­ger men­ace”, a déclaré le plus jeune chef d’É­tat hon­grois de 44 ans.

“C’est parce que je suis une femme, et non mal­gré cela, que je veux être une bonne prési­dente de la Hon­grie”, a‑t-elle déclaré.

Plus tôt, elle a pub­lié une pho­to d’elle-même, de son mari et de ses trois enfants sur les réseaux soci­aux, affir­mant que cela “sig­ni­fie beau­coup pour moi que ma famille soit ici avec moi”.

Novak a été le vis­age des poli­tiques gou­verne­men­tales, notam­ment de généreux allége­ments fis­caux et des aides des­tinées à encour­ager les jeunes familles à avoir plus d’enfants.

Le vote de jeu­di inter­vient des semaines avant les élec­tions lég­isla­tives du 3 avril, où Orban devra faire face à une bataille acharnée pour rem­porter un qua­trième man­dat con­sé­cu­tif au pou­voir depuis 2010.

Peter Mar­ki-Zay, qui dirige une oppo­si­tion à six par­tis dans l’e­spoir de ren­vers­er Orban le mois prochain, a accusé Novak d’être “inapte” au poste prési­den­tiel en rai­son de ses antécé­dents partisans.

Novak suc­cèdera à Janos Ader, cofon­da­trice du par­ti de droite au pou­voir d’Or­ban, Fidesz, qui occupe le poste depuis 2012. Elle pren­dra ses fonc­tions après l’ex­pi­ra­tion du man­dat d’Ad­er le 10 mai.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*