NEWS: Ouragan Ian
le bilan des victimes en Floride s’alourdit et les critiques s’accumulent

L’oura­gan Ian a fait une cen­taine de morts en Floride et les sauveteurs sont tou­jours à la recherche de survivants.

Aux États-Unis, les respon­s­ables de l’É­tat ont été cri­tiqués pour ne pas avoir prévenu suff­isam­ment à l’a­vance les habi­tants des zones les plus touchées pour qu’ils évacuent.

Plus de la moitié des décès ont été enreg­istrés dans le comté de Lee, où Ian a touché terre en tant qu’oura­gan de caté­gorie 4.

Le prési­dent Joe Biden doit se ren­dre en Floride mercredi.

Lun­di, Ian s’est ren­du à Por­to Rico, qui a été frap­pé par l’oura­gan Fiona quelques jours avant qu’il n’at­ter­risse en Floride, promet­tant une aide de 60 mil­lions de dol­lars au ter­ri­toire américain.

Ponce est tou­jours privé d’élec­tric­ité dans cer­taines régions, et il a déclaré qu’il “veillera à ce que vous rece­viez chaque dol­lar que nous avons promis”.

Au moins 99 per­son­nes ont été tuées par l’oura­gan en Floride en date de lun­di soir, selon le réseau améri­cain parte­naire de la BBC, CBS. Qua­tre autres décès ont été con­fir­més en Car­o­line du Nord.

Le dernier bilan est d’au moins 68 morts, selon les autorités de Floride. Les chiffres dif­fèrent parce que les autorités locales ont sig­nalé un plus grand nom­bre de décès liés à la tem­pête, tan­dis que les coro­ners ont effec­tué des autop­sies et n’ont attribué qu’un seul décès à l’ouragan.

La plu­part des 54 décès ont été sig­nalés dans le comté de Lee, qui com­prend Fort Myers, Sani­bel et Pine Island, les zones les plus dure­ment touchées, a déclaré le shérif Carmine Marceno lors d’une con­férence de presse.

L’ac­cès à la plage de Fort Myers a été restreint pour per­me­t­tre aux autorités d’ex­am­in­er les cadavres et de préserv­er les scènes de crime, a indiqué M. Marceno. Il a ajouté qu’il y a égale­ment eu un inci­dent de pil­lage et que plusieurs per­son­nes ont été arrêtées.

Le gou­verneur de la Floride, Ron DeSan­tis, a décrit ven­dre­di le comté comme le “point zéro” de l’ouragan.


La con­fu­sion sur le nom­bre de morts est fréquente dans les suites immé­di­ates d’un ouragan.

En 2020, par exem­ple, moins de 20 décès ont été sig­nalés quelques jours après que l’oura­gan Lau­ra a touché terre en Louisiane, mais le Nation­al Hur­ri­cane Cen­ter a ensuite révisé ce chiffre à 47.

Le bilan de l’oura­gan Ian est déjà l’un des oura­gans les plus mémorables de mémoire récente, mais il reste faible par rap­port à l’oura­gan Kat­ri­na de 2005, qui a tué plus de 1 800 personnes.

Au lende­main de la tem­pête, les respon­s­ables du comté de Lee s’in­ter­ro­gent sur le moment choisi pour don­ner l’or­dre d’é­vac­u­a­tion, qui a été émis le 27 sep­tem­bre, soit 24 heures avant l’ar­rivée d’Ian. D’autres comtés situés sur la tra­jec­toire de l’oura­gan ont émis leurs pro­pres ordres d’é­vac­u­a­tion plus tôt.

Les respon­s­ables locaux et le gou­verneur de Floride Ron DeSan­tis ont défendu la pré­pa­ra­tion du comté de Lee aux ouragans.

“Tout le monde veut exam­in­er le plan qui aurait pu être fait dif­férem­ment”, a déclaré Marceno dimanche. “Je suis d’ac­cord à 100% avec le com­mis­saire du comté et l’ad­min­is­tra­teur du comté. En même temps, j’ai fait ce que je devais faire. Je n’ai rien changé.”

Un doc­u­ment de plan­i­fi­ca­tion de 2015 sur le site offi­ciel du gou­verne­ment du comté de Lee a noté que “en rai­son de sa grande pop­u­la­tion et de ses sys­tèmes lim­ités, le sud-ouest de la Floride est l’en­droit le plus dif­fi­cile de la nation à évac­uer en cas de catastrophe.”

C’est le cas. Le doc­u­ment ajoute que le proces­sus de prise de déci­sion en matière d’é­vac­u­a­tion prend en compte “les risques d’é­vac­u­a­tion, l’im­pact sur la vie des rési­dents et des vis­i­teurs, les affaires et l’am­pleur poten­tielle de la men­ace imminente.”

Le bilan pub­lié par les autorités de Floride ne com­prend pas au moins 16 migrants cubains qui sont tou­jours portés dis­parus après que leur bateau a chaviré au large des côtes de Floride. 

Sur les 27 mem­bres de l’équipage, neuf ont été sec­ou­rus par les garde-côtes améri­cains et deux ont réus­si à nag­er jusqu’à Stock Island, près de Key West. 

Les garde-côtes japon­ais sus­pendent tou­jours les recherch­es de per­son­nes disparues.

Env­i­ron 451 000 foy­ers et entre­pris­es de l’É­tat sont tou­jours privés d’élec­tric­ité, selon le site Poweroutage.us.

Flori­da Pow­er & Light, la com­pag­nie d’élec­tric­ité qui a con­nu le plus grand nom­bre de pannes, a déclaré que le courant avait été rétabli pour la plu­part des clients le 7 octo­bre, mais que cer­taines pro­priétés “ne peu­vent pas recevoir de courant en toute sécu­rité” en rai­son des dégâts causés par la tempête.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*