NEWS: Royaume-Uni
Un Hibou géant de près d’un mètre tente de dévorer une coureuse britannique.

La sci­en­tifique des don­nées Hat­tie Atkin­son Smith courait le long de la riv­ière, près du stade de foot­ball Car­row Road de Nor­wich City, à 6h10 du matin lorsqu’elle a cru sen­tir une “main” à l’ar­rière de sa tête.

La jeune femme de 27 ans ne savait pas à quoi elle serait con­fron­tée lorsqu’elle se retournerait.

En faisant demi-tour, Atkin­son Smith s’est retrou­vé face à face avec un “oiseau mas­sif”, rap­porte Mail Online.

La coureuse a rap­pelé: “Ma tête était bais­sée, et j’avais mes écou­teurs, et je ne pre­nais pas grand-chose autour de moi. Puis j’ai sen­ti quelque chose sur ma tête, et j’ai eu l’im­pres­sion qu’une main descendait sur ma tête.

“J’ai levé les yeux et il n’y avait que cet oiseau mas­sif qui était man­i­feste­ment descen­du. Je pense qu’il a pen­sé que j’é­tais un ani­mal et a essayé de me manger — c’é­tait telle­ment bizarre ! C’é­tait telle­ment gros — c’é­tait ce qui était effrayant — et je ‘ai jamais vu un oiseau aus­si gros que ça dans la nature, pas dans un zoo !

“J’ai cou­ru parce que j’avais évidem­ment un peu peur qu’il essaie à nou­veau. […] Mes cheveux étaient attachés en queue de cheval, c’est pourquoi je pense qu’il aurait pu penser que j’é­tais un rongeur ou quelque chose comme ça.”

“J’é­tais sûr que c’é­tait un oiseau de proie car il était si gros, et il avait le bec crochu et tout ça. Ses plumes étaient de deux nuances de brun dif­férentes, et puis il avait ces plumes au-dessus des yeux qui sortaient.”

Atkin­son Smith a noté à quel point l’en­ver­gure de l’oiseau était «énorme». “Je dirais que l’en­ver­gure était aus­si grande que moi – c’é­tait vrai­ment grand. Je mesure 1,65 m, a‑t-elle expliqué.

La coureuse a décou­vert que l’oiseau était un hibou grand-duc d’Eurasie avec une enver­gure de pra­tique­ment 1,82m.

Cepen­dant, après avoir vu que le hibou grand-duc “n’é­tait pas orig­i­naire du Roy­aume-Uni”, Atkin­son Smith “a googlé le hibou grand-duc de Nor­wich, et il a pub­lié tous ces arti­cles à ce sujet”.

De sa recherche, la joggeuse a décou­vert que l’oiseau par­courait Nor­wich depuis un cer­tain temps et avait été repéré régulière­ment par plusieurs rési­dents, cepen­dant, elle n’a pas con­tac­té ses pro­prié­taires au sujet de l’attaque.

Le hibou, qui s’ap­pellerait Alfie, con­tin­ue par la suite de vol­er libre­ment dans la ville.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*