NEWS: Russia
Les amis d’Alina Kabaeva, maîtresse de Vladimir Poutine, la supplient d’aller à Moscou pour le persuader de mettre fin à la guerre.

“Les amies d’Ali­na la sup­plient de s’en­v­ol­er pour Pou­tine et de le per­suad­er de met­tre fin à la guerre”, a déclaré une source à Page Six. “Il ne sem­ble écouter per­son­ne, mais peut-être pour­rait-il l’é­couter.“
La source a ajouté : « Pou­tine est entouré d’an­neaux et d’an­neaux de sécu­rité. Ali­na dit qu’elle ne sait pas si elle peut l’at­tein­dre – et même si elle le fait – elle ne sait pas si elle pour­ra sor­tir à nou­veau pour être avec leurs enfants.

Page Six a rap­porté en exclu­siv­ité plus tôt ce mois-ci que le prési­dent russe aurait caché son amant et leurs enfants dans la nation européenne autre­fois neutre.

Kabae­va, une gym­naste médail­lée d’or olympique, aurait qua­tre enfants — deux jeunes garçons et des jumelles — avec Pou­tine, 69 ans, bien que les deux ne l’aient jamais offi­cielle­ment confirmé.

Les enfants seraient nés en Suisse et auraient tous des passe­ports suiss­es, selon une source, qui nous dit que Kabae­va, 38 ans, aurait des passe­ports sous plusieurs noms et nation­al­ités différents.

Plus de 50 000 per­son­nes ont signé une péti­tion pour que Kabae­va soit expul­sée de Suisse, où elle se cacherait avec elle et les qua­tre enfants de Poutine.

On nous dit que Kabae­va et les enfants se cachent dans un lux­ueux chalet privé appar­tenant à un loy­al­iste de Pou­tine près de la fron­tière française.

Alors que le gou­verne­ment suisse n’au­rait aucune infor­ma­tion solide sur la ques­tion de savoir si Kabae­va et ses enfants avec Pou­tine se réfugient dans le pays, la source a ajouté : « Ali­na pour­rait voy­ager sous un cer­tain nom­bre de noms et de passe­ports dif­férents. Elle vole sur des jets privés et ne ris­querait pas de voy­ager sous son pro­pre nom.

Pen­dant ce temps, plus de 50 000 per­son­nes ont exigé que Kabae­va et leurs enfants soient expul­sés de Suisse au milieu des actions de Poutine.

Des citoyens ukrainiens, russ­es et biéloruss­es ont lancé un appel à la Con­fédéra­tion suisse avec une péti­tion inti­t­ulée “Con­nectez Eva Braun à son Führer” — com­para­nt Kabae­va à la com­pagne et épouse de longue date d’Hitler Braun — sur Change.org.

Vladimir Pou­tine avec Ali­na Kabae­va
Pou­tine et Kabae­va ont été pho­tographiés lors d’une ren­con­tre entre le prési­dent russe et l’équipe olympique au Krem­lin en 2004.

“Elle est l’épouse préférée d’un dic­ta­teur déli­rant et d’un crim­inel de guerre qui a traîtreuse­ment attaqué l’Ukraine au cours des dernières semaines”, indique la pétition.

« Pour la pre­mière fois dans l’his­toire mod­erne, votre pays a vio­lé sa neu­tral­ité, ce qu’il n’a même pas fait vis-à-vis de l’Alle­magne nazie au XXe siè­cle, et a rejoint les sanc­tions con­tre Pou­tine et ses envi­rons. Et main­tenant, sa maîtresse préférée avec ses enfants se cache à l’in­térieur des fron­tières de votre État !

La déci­sion de la Suisse de ne pas rester neu­tre et d’adopter une posi­tion dure à l’é­gard de la Russie a sur­pris de nom­breux mem­bres de la com­mu­nauté inter­na­tionale. Le Con­seil fédéral suisse a annon­cé le 28 févri­er qu’il avait gelé les avoirs d’une liste d’in­di­vidus et d’en­tre­pris­es russ­es de pre­mier plan.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*