NEWS: Somalie
ATTAQUE KAMIKAZE
13 morts lors d’une explosion dans le centre.

 13 per­son­nes au moins ont été tuées same­di dans le cen­tre de la Soma­lie après qu’un kamikaze a fait explos­er des explosifs dans un restau­rant bondé de respon­s­ables locaux et d’hommes politiques.

Les morts étaient pour la plu­part des civils et 20 autres per­son­nes ont été blessées dans la ville de Beled­weyne, a déclaré le porte-parole de la police, Dini Roble Ahmed. L’ex­plo­sion a causé “d’énormes dégâts”, a‑t-il ajouté.

Des témoins ont déclaré qu’une grande explo­sion a rav­agé une zone ouverte du restau­rant Has­san Dhi­if où les gens se sont rassem­blés sous les arbres pour déjeuner.

“J’ai vu les cadavres de plusieurs per­son­nes et je n’ai pas pu compter le nom­bre de blessés qui ont été trans­portés d’ur­gence à l’hôpi­tal”, a déclaré le témoin Mahad Osman. “Cer­taines de ces per­son­nes attendaient que leurs repas com­mandés arrivent tout en prof­i­tant du temps frais lorsque l’ex­plo­sion s’est produite.”

La police et les respon­s­ables gou­verne­men­taux ont con­fir­mé que l’at­taque du restau­rant était le résul­tat d’un kamikaze, mais n’ont pas don­né le nom­bre de victimes.

L’at­taque a eu lieu mal­gré le ren­force­ment de la sécu­rité à Beled­weyne à la veille d’un pre­mier tour de scrutin pour les sièges par­lemen­taires dans la cir­con­scrip­tion, à 340 km (210 miles) au nord de la cap­i­tale Mogadiscio.

Deux com­mis­saires adjoints de dis­trict fig­u­raient par­mi les morts, a déclaré l’of­fici­er de police Mohamud Has­san. “C’est l’at­taque la plus meur­trière dont je me sou­vi­enne dans cette ville.”

Al-Shabab a revendiqué la respon­s­abil­ité de l’at­taque, selon un rap­port de SITE intel­li­gence, qui sur­veille les groupes armés en ligne.

Le groupe, qui attaque fréquem­ment des cibles gou­verne­men­tales et des civils, a déclenché deux attaques au cours des deux dernières semaines. Al-Shabab, lié à Al-Qaï­da, vise à ren­vers­er le gou­verne­ment central.

L’une des per­son­nes tuées dans l’at­taque de Beled­weyne était can­di­date aux élec­tions lég­isla­tives en cours, ont déclaré des habitants.

Les élec­tions lég­isla­tives ont com­mencé le 1er novem­bre et devaient ini­tiale­ment se ter­min­er le 24 décem­bre, mais doivent actuelle­ment se ter­min­er le 25 février.

Dans le cadre du proces­sus élec­toral indi­rect de la Soma­lie, les délégués, qui com­pren­nent les anciens des clans, choi­sis­sent les mem­bres de la cham­bre basse, qui choisira ensuite un nou­veau prési­dent à une date encore à fixer.

Les récentes attaques d’al-Shabab pour­raient pos­er plus de prob­lèmes pour l’élec­tion, qui a été retardée d’un an.

L’im­passe élec­torale a inquiété les bailleurs de fonds inter­na­tionaux de la Soma­lie qui craig­nent qu’elle ne détourne l’at­ten­tion de la bataille con­tre al-Shabab, qui com­bat le gou­verne­ment cen­tral faible

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*