NEWS: Uruguay
Le couple aux corps les plus modifiés au monde est surnommé ”les chérubins de l’enfer.”

Vic­tor Hugo Per­al­ta, de l’Uraguay, et sa femme Gabriela sont cou­verts de dizaines et de dizaines de tatouages, ayant tra­vail­lé avec plus de 80 artistes du monde entier pour com­pléter leur look.

En plus de l’art cor­porel, la paire a égale­ment env­i­ron 50 pierc­ings, huit micro­der­miques, 14 implants cor­porels, cinq implants den­taires, qua­tre extenseurs d’or­eille, deux boulons d’or­eille et une langue fourchue.

Plus récem­ment, Vic­tor, dont le corps est presque cou­vert d’en­cre, y com­pris son pénis, s’est fait tranch­er le numéro six dans la tête.

Cela fait par­tie de son prochain pro­jet d’avoir ‘666’ — le numéro du dia­ble — gravé dans sa peau.

Par­lant de sa dernière pièce, Vic­tor a déclaré: “Le numéro six fait par­tie de ce qui sera la pièce com­plète 666, cela aura à voir avec le numéro de la bête.

“Le chiffre six seule­ment, pour moi, n’a aucun sens. Je fais le trois six parce que je déteste les gens religieux et ce qu’ils font ne m’in­téresse pas, c’est pourquoi je le fais par répu­di­a­tion de l’église.”

Ajoutant: “Exé­cuter l’un des six a pris env­i­ron une heure de tra­vail et en rai­son d’un prob­lème d’ho­raire, il n’a pas pu être ter­miné en une seule ses­sion.“
Vic­tor lui-même est tatoueur depuis 26 ans, mais s’in­téresse à cette forme d’art depuis son adolescence.

Il se sou­vient : “Dès mon plus jeune âge, j’ai été attiré par l’art col­oré et à l’âge de 13 ans, j’ai eu mon pre­mier tatouage, qui était le mot f**k sur les doigts de ma main gauche, et je l’ai fait moi-même .

“Depuis, je n’ai jamais arrêté de me tatouer, et aujour­d’hui, à 50 ans, j’ai tatoué 95% de mon corps, y com­pris ma langue et mes par­ties génitales.”

Il a eu sa pre­mière pose de nez à l’âge de 22 ans, mais ne s’est pas arrêté là.

Au fil des ans, il s’est fait percer le scro­tum, le sep­tum, les oreilles et le mamelon.

Et bien que peu de gens com­pren­nent sa pas­sion, Vic­tor ne la laisse pas l’atteindre.

“Il y a beau­coup de gens qui ne sont pas d’ac­cord avec ce style de vie et cri­tiquent parce qu’ils ne com­pren­nent pas le goût des autres, ces gens sont générale­ment vieux et ont des préjugés ou des croy­ances religieuses”, a‑t-il déclaré.
“Je ne laisse pas cela m’af­fecter et je ne fais pas atten­tion à eux.

“Les tatouages ​​sur mon vis­age me ren­dent unique, je ne veux ressem­bler à per­son­ne, ils sont mon idée et conçus et exé­cutés par des amis.

“Il y a beau­coup de gens avec des vis­ages tatoués et beau­coup font leur vis­age comme des crânes, bien que ces tatouages ​​soient beaux, je ne suis pas intéressé à ressem­bler aux autres.”

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*