La cocaïne sur le point de dépasser le pétrole dans commerce d’exportation en Colombie

La cocaïne sur le point de dépasser le pétrole dans commerce d'exportation en Colombie_Un homme récolte des feuilles de cocaine
Please fol­low and like us:
Pin Share

Con­nue pour son café et ses émer­audes, la Colom­bie fait face à un prob­lème pres­sant — la pro­duc­tion de cocaïne aug­mente de façon expo­nen­tielle. L’an dernier, plus de 1 700 tonnes ont inondé le marché. 

Les répres­sions gou­verne­men­tales impuis­santes à frein­er l’ex­pan­sion sur les fer­mes de coca, cou­vrant 230 000 hectares dans les provinces de Nar­iño et Putu­mayo. Les revenus estimés à 18 mil­liards de dol­lars, presque à la hau­teur des 19 mil­liards du pétrole. 

Alors que la demande d’ex­por­ta­tion de brut se refroid­it, la pro­duc­tion et les prof­its de poudre blanche s’embrasent. Si les ten­dances se pour­suiv­ent, le lucratif traf­ic de cocaïne sur le marché noir détrôn­era le pét­role comme expor­ta­tion la plus rentable de Colombie. 

Le nou­veau prési­dent Petro vise à déman­tel­er les par­rains de la drogue, non à pénalis­er les paysans dans une guerre con­tre la drogue dénuée de sens. Les révi­sions de poli­tique parvien­dront-elles à endiguer la cocaïne ou le com­merce illicite con­tin­uera-t-il de prospérer?

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*