Le chercheur français Laurent Vinatier arrêté en Russie pour espionnage présumé

Le chercheur français Laurent Vinatier arrêté en Russie pour espionnage présumé
Please fol­low and like us:
Pin Share

Le 6 juin 2024, le prési­dent français Emmanuel Macron a con­fir­mé l’ar­resta­tion en Russie d’un ressor­tis­sant français. Il s’ag­it de Lau­rent Vinati­er, âgé de 48 ans, chercheur réputé qui tra­vaille depuis 2014 pour l’ONG human­i­taire Dia­logue human­i­taire basée en Suisse.

Vinati­er est décrit comme un “médi­a­teur et facil­i­ta­teur, prati­cien d’une diplo­matie offi­cieuse et dis­crète” sur le site Eurasi­a­peace, qui l’avait précédem­ment invité dans un podcast.

L’ONG pour laque­lle il tra­vaille se con­cen­tre sur la préven­tion, l’at­ténu­a­tion et la réso­lu­tion des con­flits par le dia­logue et la médiation.

Avant son tra­vail human­i­taire, Vinati­er avait une car­rière académique dis­tin­guée avec un doc­tor­at de l’In­sti­tut d’é­tudes poli­tiques de Paris sur le con­flit tchétchène. Il a égale­ment enseigné à l’U­ni­ver­sité Bil­gi d’Is­tan­bul sur la mobil­i­sa­tion des diasporas.

Mal­gré son par­cours, les autorités russ­es accusent Vinati­er d’ ”avoir délibéré­ment col­lec­té des infor­ma­tions dans le domaine des activ­ités mil­i­taires et mil­i­taro-tech­niques” du Krem­lin sur plusieurs années. 

Il sera inculpé pour “non-enreg­istrement en tant qu’a­gent étranger”, un crime pas­si­ble de 5 ans de prison en Russie.

Le prési­dent Macron a assuré que Vinati­er ne tra­vail­lait pas pour le gou­verne­ment français. Il a déclaré que Vinati­er béné­ficierait de toutes les pro­tec­tions con­sulaires néces­saires dans cette affaire.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*