Un photographe de la Maison Blanche sonne l’alerte sur la santé cognitive de Biden et révèle que ses assistants étaient au courant depuis des MOIS

Un photographe de la Maison Blanche sonne l'alerte sur la santé cognitive de Biden et révèle que ses assistants étaient au courant depuis des MOIS
Please fol­low and like us:
Pin Share

Après la cat­a­strophique per­for­mance de Joe Biden lors de son débat con­tre Don­ald Trump, d’an­ciens col­lab­o­ra­teurs brisent enfin le silence et révè­lent la réal­ité der­rière le rideau.

La Mai­son Blanche et la cam­pagne met­tent en avant son “rhume” pour expli­quer sa voix faible et par­fois inin­tel­li­gi­ble. D’autres affir­ment que c’est son état au quotidien.

L’an­cien directeur pho­to de la Mai­son Blanche, Chan­dler West, a écrit sur Insta­gram “il est temps pour Joe de par­tir”. “Beau­coup de ces gens, je les con­nais et je sais com­ment fonc­tionne la Mai­son Blanche.

Ils diront qu’il a un “rhume” ou qu’il a sim­ple­ment eu une “mau­vaise soirée”, mais depuis des semaines et des mois, en privé, ils ont tous dit ce que nous avons vu hier soir — Joe n’est plus aus­si fort qu’il y a quelques années”.

La vice-prési­dente Kamala Har­ris a éludé les ques­tions sur l’é­tat cog­ni­tif quo­ti­di­en de Biden. Un ancien col­lab­o­ra­teur con­fie que l’en­tourage le plus proche, notam­ment Jill Biden, le pro­tégeait depuis son arrivée au pouvoir. 

Depuis des mois, le per­son­nel sen­tait que ses lim­ites étaient dis­simulées. Un sondage révèle que 72% des électeurs pensent désor­mais qu’il n’a plus les fac­ultés men­tales pour un sec­ond mandat.

Avec les témoignages internes et les sondages, la pres­sion monte sur la capac­ité de Biden à assumer sa fonc­tion jusqu’en 2024. Ces révéla­tions jet­tent une lumière nou­velle sur les efforts déployés pour con­trôler son expo­si­tion médiatique.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*