La Suisse interdit la “capsule de suicide” surnommée le “Tesla de l’euthanasie”

La Suisse interdit la "capsule de suicide" surnommée le "Tesla de l'euthanasie"
Please fol­low and like us:
Pin Share

L’interdiction de la “capsule de suicide”


La Suisse a ban­ni une “cap­sule de mort” conçue pour effectuer des sui­cides assistés, quelques semaines avant sa mise en ser­vice prévue dans des clin­iques d’euthanasie à tra­vers le pays.

Le Sar­co, abrévi­a­tion de sar­cophage, aurait per­mis au patient en euthanasie à l’in­térieur de la cap­sule d’ap­puy­er sur un bou­ton et de mourir “en quelques sec­on­des”, selon l’en­tre­prise der­rière ce pro­jet, Exit Switzerland.

Les conséquences de l’utilisation de la capsule


Les pro­cureurs du can­ton de Schaffhouse en Suisse ont aver­ti que quiconque aiderait quelqu’un à utilis­er ces cap­sules pour­rait être con­damné à jusqu’à cinq ans de prison, selon des rap­ports des médias suisses.

Le créateur de la capsule


Le créa­teur con­tro­ver­sé de cette cap­sule, le défenseur de l’euthanasie assistée, le Dr. Philip Nitschke, affirme que son inven­tion pour­rait per­me­t­tre aux util­isa­teurs de mourir rapi­de­ment et sans douleur. Cepen­dant, les groupes “pro-vie” ont aver­ti que ces cap­sules au design futur­iste et élé­gant “glo­ri­fient le suicide”.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*