Un bailleur accusé d’avoir assassiné une famille de quatre personnes et brûlé leurs corps dans un foyer

Un bailleur accusé d'avoir assassiné une famille de quatre personnes et brûlé leurs corps dans un foyer
Please fol­low and like us:
Pin Share

Une his­toire glaciale et trag­ique s’est déroulée en Floride, où un bailleur local est accusé d’avoir sauvage­ment assas­s­iné une famille de qua­tre per­son­nes avant de ten­ter de dis­simuler son crime en brûlant leurs corps dans un foy­er extérieur.

Rory Atwood, un bailleur de 25 ans rési­dant à Hud­son, en Floride, a été inculpé pour les meurtres de Rain Manci­ni (26 ans), Phillip Zil­liot II (25 ans) et leurs deux jeunes enfants, Kar­ma et Phillip III, âgés respec­tive­ment de 6 et 5 ans. 

Selon la police, Atwood aurait ini­tiale­ment nié toute con­nais­sance du sort de la famille avant de finale­ment avouer les meurtres.

La dis­pari­tion des vic­times a été sig­nalée le jeu­di par la mère de Rain Manci­ni, qui n’avait plus eu de nou­velles de la famille depuis plusieurs jours. 

Le même jour, la police perqui­si­tion­nant la pro­priété d’At­wood a remar­qué un foy­er extérieur “active­ment fumant et incan­des­cent”, bien qu’au­cun élé­ment sus­pect n’ait été décou­vert à ce moment-là.

Cepen­dant, l’en­quête a pris une tour­nure macabre le lende­main lorsqu’un ami d’At­wood a con­tac­té la police, déclarant que le bailleur avait avoué avoir “tué ses colo­cataires et leurs enfants” la nuit précédente. 

Les autorités sont retournées sur les lieux avec des chiens reni­fleurs de cadavres, qui ont décou­vert des frag­ments osseux, des tis­sus mous et deux vertèbres humaines dans le foy­er. Une forte odeur de chlore a égale­ment été détec­tée sur la terrasse.

Atwood, lui-même père de famille, a d’abord affir­mé avoir expul­sé la famille en rai­son d’un loy­er impayé. Il aurait ensuite recon­nu une alter­ca­tion avec Phillip Zil­liot II et Rain Manci­ni, au cours de laque­lle il aurait abat­tu les parents.

Atwood a pré­ten­du que les par­ents avaient ensuite tué leurs pro­pres enfants, avant d’ad­met­tre plus tard que les corps des enfants se trou­vaient égale­ment dans le foy­er, sans toute­fois avouer les avoir directe­ment tués.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*