Un Bébé sirène naît tragiquement avec le bas du corps fusionné et sans organes génitaux

Un Bébé sirène naît tragiquement avec le bas du corps fusionné et sans organes génitaux
Please fol­low and like us:
Pin Share

Un cas déchirant

Un cas boulever­sant a récem­ment eu lieu en Tan­zanie, où un nou­veau-né est venu au monde avec une mal­for­ma­tion con­géni­tale rare appelée sirénomélie, égale­ment con­nue sous le nom de « syn­drome de la sirène ». 

Le nour­ris­son, pesant un peu plus de 2 kg (4,5 livres), avait le bas du corps fusion­né et lui man­quait un bras, un anus et présen­tait des organes géni­taux ambigus.

Une maladie extrêmement rare

Trag­ique­ment, le bébé n’a vécu que quelques min­utes après la nais­sance. Les médecins ont rap­porté que la mal­adie était « incom­pat­i­ble avec la vie en rai­son de mul­ti­ples défail­lances dans les sys­tèmes critiques ».

La sirénomélie est une mal­adie extrême­ment rare, avec seule­ment quelques cas recen­sés dans la lit­téra­ture médi­cale. Elle est presque tou­jours mortelle, avec seule­ment 1% des nour­ris­sons touchés sur­vivant au-delà d’une semaine.

Facteurs potentiels

La mère du bébé, une agricul­trice rurale de 22 ans, n’avait aucun prob­lème de san­té sous-jacent et son test de dépistage de la syphilis et du VIH était négatif. Cepen­dant, les médecins ont noté que son util­i­sa­tion régulière d’en­grais dans le cadre de son tra­vail pou­vait avoir exposé le fœtus à des tox­ines nocives.

Un cas emblématique

L’un des cas de sirénomélie les plus célèbres est celui de Mila­gros Cer­ron, une fil­lette péru­vi­enne surnom­mée la « Petite Sirène » née en 2004. Mal­gré un seul rein, Mila­gros a défié les pronos­tics et a vécu jusqu’à l’âge de 15 ans, bien qu’elle soit finale­ment décédée en attente d’une trans­plan­ta­tion rénale.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*