5 jeux qui vont vous rendre malades

Please fol­low and like us:
Pin Share

Le mal des trans­ports est une affec­tion qui peut sur­venir lorsque vous bougez, mais votre cerveau n’a pas l’im­pres­sion que vous l’êtes. Par exem­ple, si vous êtes sur un bateau et que vous regardez l’hori­zon pen­dant que l’eau bouge autour de vous, il est facile de tomber malade parce que votre corps pense qu’il bouge même si le bateau ne va nulle part.

Le mal des trans­ports affecte les joueurs de dif­férentes manières selon le type de jeu auquel ils jouent et la quan­tité de mou­ve­ment qu’il y a dans ce jeu par­ti­c­uli­er. Cer­taines per­son­nes sont plus sus­cep­ti­bles que d’autres parce qu’elles ont un prob­lème d’or­eille interne ou une sen­si­bil­ité à cer­tains types de mou­ve­ments ou de visuels (comme les lumières clignotantes).

Jeu 1 : FPS
Les jeux de tir à la pre­mière per­son­ne sont un genre de jeux qui peu­vent causer le mal des trans­ports. La rai­son en est que vous regardez à tra­vers les yeux de votre per­son­nage, plutôt que de voir les choses d’un point de vue à la troisième per­son­ne. Cela sig­ni­fie que lorsque votre per­son­nage se déplace ou tourne la tête, vous aus­si — et cela peut ren­dre cer­taines per­son­nes nauséeuses après seule­ment une courte péri­ode de temps à jouer à ces types de jeux.
Si vous tombez malade en jouant à des jeux de tir à la pre­mière per­son­ne, il existe plusieurs façons d’éviter de vous sen­tir malade :

Faites des paus­es pen­dant le jeu chaque fois que pos­si­ble ! Lorsque nous jouons à des jeux vidéo pen­dant des heures sans pren­dre de pause (ou manger), notre corps est fatigué et stressé, ce qui nous rend plus sus­cep­ti­bles de ressen­tir des symp­tômes du mal des trans­ports comme des maux de tête ou des étour­disse­ments parce que notre cerveau ne reçoit pas assez d’oxygène en rai­son de les sché­mas res­pi­ra­toires causés par le fait de rester assis trop longtemps au même endroit sans bouger beau­coup du tout.*
Jeu 2 : Jeux de course
Les jeux de course sont une source courante de mal des trans­ports, surtout s’ils sont joués à la pre­mière per­son­ne. Dans ce type de jeu, vous serez assis dans le siège du con­duc­teur et con­trôlerez le véhicule avec vos mains (ou par­fois vos pieds). Le prob­lème est que même si vous avez l’im­pres­sion de vous déplac­er dans la vraie vie, votre cerveau ne sait pas que ce n’est qu’une illu­sion créée par un logi­ciel. Cette décon­nex­ion peut provo­quer chez cer­taines per­son­nes des nausées ou des étour­disse­ments après avoir joué à des jeux de course pen­dant un cer­tain temps.
Si vous voulez éviter de tomber malade en jouant à des jeux de course :

Ne les jouez pas s’il y a la moin­dre chance que quelqu’un d’autre se moque de tout ce qu’il vous fait vom­ir !
Essayez de dés­ac­tiv­er tous les effets visuels tels que le flou ou la flo­rai­son lorsque vous jouez sur des sys­tèmes de con­sole ; ces effets peu­vent égale­ment con­tribuer de manière sig­ni­fica­tive à don­ner aux joueurs l’im­pres­sion qu’ils se dépla­cent plus vite qu’ils ne le sont réelle­ment — ce qui pour­rait les amen­er à penser que leur corps ne suit pas ce qui se passe à l’écran (et donc provo­quer des nausées).
Jeu 3 : Jeux de réal­ité virtuelle
Les jeux de réal­ité virtuelle sont un excel­lent moyen d’obtenir votre dose de jeu. Cepen­dant, si vous êtes sujet au mal des trans­ports, la réal­ité virtuelle peut être un cauchemar. La nature immer­sive de la réal­ité virtuelle sig­ni­fie qu’il est facile pour votre cerveau de con­fon­dre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, ce qui peut entraîn­er un sérieux incon­fort.
En con­séquence, voici quelques con­seils pour éviter le mal des trans­ports lorsque vous jouez à des jeux de réal­ité virtuelle :

Ne jouez pas trop longtemps à la fois ; faire des paus­es entre les séances si néces­saire
Évitez de jouer dans des sit­u­a­tions à haute inten­sité (par exem­ple, la course) ou avec des graphismes intens­es
Jeu 4 : Sim­u­la­teurs de vol
Les sim­u­la­teurs de vol sont un excel­lent moyen d’obtenir votre licence de pilote, mais ils peu­vent aus­si être une source de mal des trans­ports. La rai­son en est qu’ils utilisent la physique et la mécanique de vol du monde réel afin de simuler le vol d’un avion réel. Cela sig­ni­fie que lorsque vous tournez ou inclinez votre avion, il réa­gi­ra comme un avion réel réa­gi­rait — et cela inclut la sen­sa­tion que vous tournez ou que vous vous inclinez trop rapi­de­ment pour plus de con­fort !
Pour éviter de tomber malade en jouant à ces jeux :

Ne jouez pas avec la caméra tournée à fond (si pos­si­ble). Cela ren­dra plus dif­fi­cile pour votre cerveau de faire la dif­férence entre ce qui se passe à l’écran et ce qui se passe dans la vraie vie ; par con­séquent, il lui sera plus facile de se con­fon­dre si les choses devi­en­nent trop intens­es.
Faites des paus­es toutes les heures env­i­ron (ou chaque fois que néces­saire). Votre corps a besoin de temps pour ne pas être immergé dans la réal­ité virtuelle avant de se réac­cli­mater ; sinon, il peut com­mencer à se sen­tir mal à l’aise après de longues péri­odes de jeu sans paus­es entre eux
Jeu 5 : Jeux d’aven­ture
Les jeux d’aven­ture sont un excel­lent moyen de se per­dre dans un autre monde, mais ils peu­vent aus­si causer le mal des trans­ports. Si vous avez ten­dance à tomber malade en jouant à des jeux vidéo, essayez ces conseils :

Faites des paus­es entre les niveaux ou les mis­sions et promenez-vous un peu. Vous aurez plus de chances de vous sen­tir mieux si vous don­nez à votre corps le temps de s’adapter entre les mou­ve­ments au lieu de vous déplac­er con­stam­ment dans le monde du jeu.
Assurez-vous que votre manette est con­fig­urée cor­recte­ment afin qu’il vous soit facile de jouer avec un min­i­mum d’in­con­fort ou de ten­sion sur n’im­porte quelle par­tie de votre corps (comme les mains ou les poignets). Cela aidera à garder les choses à l’aise pen­dant ces longues ses­sions de jeu !

Con­clu­sion
Le mal des trans­ports est un prob­lème courant pour de nom­breuses per­son­nes qui jouent à des jeux vidéo. Cela peut être causé par divers fac­teurs, notam­ment le mou­ve­ment de la caméra ou la fréquence d’im­ages du jeu, ain­si que votre pro­pre sen­si­bil­ité au mal des trans­ports.
Si vous avez ten­dance à tomber malade en jouant à des jeux, cer­taines choses peu­vent aider à réduire vos symptômes :

Réduisez le temps passé à jouer à des jeux si pos­si­ble (c’est prob­a­ble­ment plus facile à dire qu’à faire).
Faites des paus­es entre les ses­sions où vous ne bougez pas beau­coup ou ne regardez pas les écrans.
Essayez de jouer dans des ses­sions plus cour­tes plutôt que longues — cela lais­sera plus de temps entre chaque ses­sion où vous ne regardez pas les écrans et/ou ne vous déplacez pas beau­coup (comme dormir).

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*