Un Médecin Australien Défait un Cancer Mortel au Cerveau Grâce à un Traitement Révolutionnaire

Un Médecin Australien Défait un Cancer Mortel au Cerveau Grâce à un Traitement Révolutionnaire
Please fol­low and like us:
Pin Share

Un médecin aus­tralien qui avait reçu un diag­nos­tic de tumeur cérébrale mortelle l’an­née dernière est main­tenant sans can­cer, grâce à un traite­ment révo­lu­tion­naire qu’il a con­tribué à dévelop­per lui-même.

Richard Scoly­er, pro­fesseur à l’U­ni­ver­sité de Syd­ney, a révélé que son glioblas­tome de stade 4 — une forme agres­sive et sou­vent ter­mi­nale de can­cer du cerveau — n’est pas réap­paru un an après son diag­nos­tic initial.

“J’ai fait un IRM cérébral la semaine dernière pour chercher une récidive du glioblas­tome et/ou des com­pli­ca­tions du traite­ment. J’ai appris hier qu’il n’y a tou­jours aucun signe de récidive. Je ne pou­vais pas être plus heureux !”, s’est réjoui le pro­fesseur sur X (anci­en­nement Twitter).

Scoly­er, qui est égale­ment directeur de l’In­sti­tut Melanoma Aus­tralia, voy­ageait en Europe l’an­née dernière lorsqu’il a fait une crise que le diag­nos­tic dévas­ta­teur a révélé. Mais plutôt que d’ac­cepter son som­bre pronos­tic, Scoly­er s’est asso­cié à sa col­lègue Georgina Long pour met­tre au point un nou­veau plan de traite­ment révolutionnaire.

Util­isant leurs recherch­es révo­lu­tion­naires sur l’im­munothérapie — l’u­til­i­sa­tion du pro­pre sys­tème immu­ni­taire du corps pour com­bat­tre le can­cer — le duo a mis au point une nou­velle com­bi­nai­son de médica­ments et un vac­cin per­son­nal­isé qui serait admin­istré avant et après la chirurgie d’ab­la­tion de la tumeur de Scoly­er. Il a égale­ment subi six semaines de radiothérapie.

Bien que Scoly­er ait ini­tiale­ment con­nu des revers, dont des crises d’épilep­sie, des prob­lèmes hépa­tiques et une pneu­monie, il s’est depuis com­plète­ment rétabli. Le pathol­o­giste de 58 ans a même repris ses cours­es quo­ti­di­ennes de 9,3 miles, déclarant : “Je me sens le mieux depuis longtemps”.

“Cela ne veut cer­taine­ment pas dire que mon can­cer du cerveau est guéri… mais c’est agréable de savoir qu’il n’est pas réap­paru pour l’in­stant, donc j’ai encore un peu de temps pour prof­iter de la vie avec ma femme Katie et mes trois mer­veilleux enfants”, a déclaré Scoly­er à la BBC.

Le plan de traite­ment nova­teur qui a sauvé la vie de Scoly­er a été salué comme une grande avancée, et le remar­quable rétab­lisse­ment du médecin a inspiré d’autres per­son­nes aux pris­es avec des diag­nos­tics ter­minaux. Scoly­er et Long ont même été nom­més con­join­te­ment Aus­traliens de l’an­née 2024 en Nou­velle-Galles du Sud pour leurs travaux révolutionnaires.

Tout au long, Scoly­er a minu­tieuse­ment doc­u­men­té son par­cours médi­cal sur les réseaux soci­aux, partageant des mis­es à jour et des IRM pour offrir espoir et encour­age­ment à ceux con­fron­tés à des pronos­tics sim­i­laire­ment som­bres. Sa remar­quable résilience et déter­mi­na­tion face à une telle adver­sité témoignent de la puis­sance de l’in­no­va­tion médi­cale et de l’e­sprit humain.

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*