SPORT: Football
Antonio Rudiger veut discuter avec le nouvel entraîneur de Manchester United pour un transfert gratuit.

La star de Chelsea, Anto­nio Rudi­ger, n’en­vis­agerait de démé­nag­er à Man­ches­ter Unit­ed que s’il par­lait d’abord au nou­veau directeur per­ma­nent, selon les rap­ports.
Le con­trat de Rudi­ger avec les Blues expire en juin et il sem­ble large­ment dou­teux qu’il renou­vellera au milieu des dif­fi­cultés finan­cières du club après que Roman Abramovich a été frap­pé de sanctions.

Selon Chris­t­ian Falk de Bild, le défenseur cen­tral ne se pronon­cera pas sur son avenir avant les quarts de finale de la Ligue des cham­pi­ons con­tre le Real Madrid.

Le Real est égale­ment intéressé par la star de 29 ans, mais un retour en Bun­desli­ga sem­ble dou­teux car le Bay­ern pense qu’il est trop vieux pour le salaire qu’il réclame.

Unit­ed cherche à ren­forcer sa défense, mais il devrait d’abord trou­ver un nou­veau directeur s’il souhaite inscrire le joueur allemand.

Falk a tweeté” (Rudi­ger) ne pren­dra aucune déci­sion avant les Match­es con­tre (Real Madrid) quant à son avenir.
“Il espère d’une part que la sit­u­a­tion déli­cate à (Chelsea) sera éclair­cie. D’autre part, le Real est égale­ment tou­jours intéressé.”

Il a ajouté : “Une déci­sion sur l’avenir de (Rudi­ger) à (Unit­ed) est déli­cate. Rudi­ger aimerait dis­cuter avec le nou­veau Coach avant…“
Et il a posté “C’EST PAS VRAI que (Bay­ern) s’in­téresse tou­jours à (Rudi­ger).

“Les dirigeants sup­posent qu’il est trop vieux pour un tel investisse­ment. Pour un trans­fert, il devrait réduire ses exi­gences en matière de salaire.”

Dans l’é­tat actuel des choses, le directeur de l’A­jax, Erik ten Hag, est le favori pour rem­plac­er Ole Gun­nar Sol­sk­jaer dans l’Unker lorsque Ralf Rang­nick accède à un poste de con­sul­tant.
Ten Hag fait par­tie des prin­ci­pales cibles de Unit­ed avec le maître du Paris Saint-Ger­main Mauri­cio Pochettino.

L’en­traîneur-chef de Chelsea, Thomas Tuchel, a égale­ment été van­té après que les moyens d’Abramovich aient été raf­fer­mis en rai­son de l’ir­rup­tion injuste de l’Ukraine par la Russie et de ses liens pré­sumés avec le chef du pays, Vladimir Poutine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*