SPORT: Football
La FIFA interdit le drapeau et l’hymne russes lors des matches.

La FIFA a ordon­né à la Russie de jouer des matchs sans son dra­peau et son hymne sur des sites neu­tres, aver­tis­sant que le pays pour­rait être exclu des com­péti­tions si la sit­u­a­tion en Ukraine ne s’amélio­rait pas.

Les annonces de dimanche que la FIFA a qual­i­fiées de “pre­mières mesures immé­di­ates” ont cepen­dant été rapi­de­ment cri­tiquées comme insuff­isantes par les nations européennes.

La FIFA, qui a con­damné “l’usage de la force par la Russie dans son inva­sion de l’Ukraine”, a déclaré qu’au­cun match inter­na­tion­al de foot­ball ne se jouerait en Russie, et que le dra­peau et l’hymne du pays seraient inter­dits de tous leurs match­es à l’étranger.

L’in­stance dirigeante mon­di­ale a déclaré que l’équipe nationale ne con­cour­rait pas en tant que Russie mais en tant qu’U­nion russe de foot­ball (RFU), et que tous les matchs “à domi­cile” se dérouleraient sans sup­port­ers en “ter­ri­toire neutre”.

Mais le chef de l’As­so­ci­a­tion polon­aise de foot­ball, Cezary Kulesza, a cri­tiqué la posi­tion de la FIFA et a appelé à l’ex­pul­sion de la Russie de la Coupe du monde.

“La déci­sion d’au­jour­d’hui de la FIFA est totale­ment inac­cept­able. Nous ne sommes pas intéressés à par­ticiper à ce jeu des apparences. Notre posi­tion reste intacte : l’équipe nationale polon­aise ne jouera pas avec la Russie, quel que soit le nom de l’équipe”, a‑t-il écrit sur Twitter.

“Si la poli­tique de la FIFA en matière de droits de l’homme est plus que de sim­ples mots sur papi­er, il est main­tenant temps de la met­tre en vigueur, en exclu­ant l’As­so­ci­a­tion russe de foot­ball de la qual­i­fi­ca­tion pour la Coupe du monde du Qatar en 2022”, a‑t-il ajouté dans un communiqué.

Si la Russie l’emporte, elle devrait alors accueil­lir les vain­queurs d’un match entre la République tchèque et la Suède le 29 mars.

Le tirage au sort de la finale de la Coupe du monde, qui aura lieu au Qatar en novem­bre et décem­bre, est fixé au 1er avril.

La République tchèque et la Suède ont égale­ment déclaré qu’elles ne joueraient pas con­tre les Russes.

Le prési­dent de la fédéra­tion sué­doise Karl-Erik Nils­son, vice-prési­dent senior de l’UE­FA, a déclaré au site Fot­boll­skanalen qu’il n’é­tait pas sat­is­fait de la déci­sion de la FIFA avec une “posi­tion plus nette” attendue.

Les Tchèques ont déclaré que le com­pro­mis de la FIFA n’avait pas changé leur déci­sion de ne pas affron­ter la Russie.

La FIFA a déclaré qu’elle essaierait de trou­ver une solu­tion avec les trois pays impliqués dans les élim­i­na­toires de la Coupe du monde.

“[La FIFA] a déjà engagé un dia­logue avec toutes ces asso­ci­a­tions de foot­ball. La FIFA restera en con­tact étroit pour chercher ensem­ble des solu­tions appro­priées et accept­a­bles », indique le communiqué.

L’As­so­ci­a­tion anglaise de foot­ball a égale­ment déclaré que son équipe nationale ne jouerait aucun match con­tre la Russie “dans un avenir prévisible”.

“Par sol­i­dar­ité avec l’Ukraine et pour con­damn­er sans réserve les atroc­ités com­mis­es par les dirigeants russ­es, la FA peut con­firmer que nous ne jouerons con­tre la Russie dans aucun match inter­na­tion­al dans un avenir prévis­i­ble. Cela inclut tout match poten­tiel à n’im­porte quel niveau.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*