SPORT: Football
Le joueur de Manchester United, Tahith Chong, volé à coup de couteau lors de la dernière attaque d’un gang masqué contre les footballeurs de la ville.

Des pil­lards masqués ont fait irrup­tion dans la mai­son d’une star de Man­ches­ter Unit­ed et l’ont tenu sous la men­ace d’un couteau alors qu’ils volaient des biens d’une valeur de mil­liers de livres.

Trois hommes en cagoule sont entrés par effrac­tion à 3 heures du matin alors que Tahith Chong, 22 ans, dor­mait – avant de tenir des lames con­tre sa gorge.

Les voleurs ont exigé qu’il remette des arti­cles, notam­ment des bijoux, des mon­tres et des sacs de créa­teurs pour femmes.

Les intrus effron­tés se sont même moqués de l’aili­er Chong sur sa mau­vaise sécu­rité pen­dant qu’ils effec­tu­aient le raid.

L’é­toile mon­tante Chong est dev­enue le dernier foot­balleur de haut niveau à être vic­time de gangs ciblant des joueurs for­tunés du Nord-Ouest.

Il s’ag­it du cinquième cam­bri­o­lage au domi­cile d’une star de Unit­ed ou City dans une région au sud de Man­ches­ter depuis Noël.

Hier soir, une source a déclaré à pro­pos de Chong : « Ce fut une expéri­ence hor­ri­ble pour lui.

« Il a été réveil­lé par la vue de trois hommes armés por­tant des cagoules et ten­ant des couteaux sous la gorge.

« Ils lui ont égale­ment braqué des torch­es dans les yeux et lui ont ordon­né de se lever et de leur don­ner des objets, dont des montres.

«Il sem­blait qu’ils savaient ce qu’ils fai­saient et ce qu’ils recherchaient.

“Ils savaient qui était le joueur et l’ap­pelaient par son nom.

« Et ils lui ont même dit qu’il avait vrai­ment besoin d’amélior­er sa sécu­rité ou que cela risquait de se reproduire.

“C’est glaçant. Il est resté extrême­ment secoué.

“Le gang était pro­fes­sion­nel et sem­blait l’avoir déjà fait, peut-être à d’autres joueurs.”

Le raid ter­ri­fi­ant s’est pro­duit au domi­cile de Chong à Sale, dans le Grand Man­ches­ter, le dimanche 16 janvier.

La police a été appelée par la suite et aurait aver­ti le joueur que les intrus auraient pu sur­veiller ses réseaux soci­aux à la recherche de signes de richesse.

L’in­ter­na­tion­al néer­landais des moins de 21 ans Chong a été prêté cette sai­son à Birm­ing­ham City.

Il s’est blessé à l’aine en octo­bre et était en con­va­les­cence dans son club local au moment du raid.

On pense que des gangs organ­isés sont à l’o­rig­ine des cam­bri­o­lages au domi­cile des meilleurs joueurs.

La plu­part des vic­times ont été ciblées alors qu’elles étaient absentes avec leurs équipes.

Nous avons racon­té la semaine dernière com­ment la mai­son de l’as de Man­ches­ter Unit­ed, Paul Pog­ba, craig­nait d’avoir été touchée par les mêmes cam­bri­oleurs qui ont ciblé son coéquip­i­er Vic­tor Lindelof.

La pro­priété de Pog­ba a été perqui­si­tion­née alors qu’il jouait con­tre l’Atleti­co Madrid à Old Traf­ford en Ligue des cham­pi­ons le 15 mars.

Le gang armé qui a saccagé le domi­cile de l’in­ter­na­tion­al français à Hale Barns, dans le Grand Man­ches­ter, pour­rait égale­ment être lié à des pil­lards qui ont attaqué le joueur de Man­ches­ter City Joao Can­ce­lo devant sa famille chez lui en décembre.

Le Sué­dois Lin­de­lof, 27 ans, vit au coin de Pogba.

Le domi­cile du défenseur a été ciblé alors qu’il jouait pour les Red Dev­ils à Brent­ford le 19 janvier.

Cette effrac­tion est sur­v­enue qua­tre jours après que le domi­cile d’un autre coéquip­i­er de Unit­ed, Jesse Lin­gard, a été perqui­si­tion­né à deux miles de Bowdon.

Le joueur de 29 ans s’est fait vol­er 100 000 £ de vête­ments et de bijoux alors qu’il jouait pour Unit­ed à Aston Villa.

Mais l’as por­tu­gais Can­ce­lo, 27 ans, était chez lui lorsque des pil­lards ont frap­pé son pad à Hale, à prox­im­ité, en décembre.

Il a posté des pho­tos de son vis­age coupé et meur­tri après avoir courageuse­ment affron­té le gang.

La prox­im­ité des raids a fait crain­dre que des foot­balleurs du Nord-Ouest — notam­ment au sud de Man­ches­ter, près de la M56 — ne soient pris pour cible.

L’au­toroute offre une voie d’é­vac­u­a­tion rapi­de et on craint d’at­tir­er des gangs de toute la région.

Les joueurs et les clubs – con­scients des risques – pren­nent égale­ment des mesures pour lut­ter con­tre les gangs impitoyables.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*