SPORT: Football
Un triplé de Benzema étourdit Messi et ses amis dans un match incroyable.

Ben­ze­ma a réus­si le troisième triplé de sa bril­lante car­rière en Ligue des cham­pi­ons, qui com­pre­nait deux buts en 105 sec­on­des pour tir­er son équipe du bord d’un KO embarrassant.

La super­star du PSG, Mbappe, sem­ble cer­taine de rejoin­dre son coéquip­i­er français en Espagne la sai­son prochaine et a mon­tré son pro­pre tal­ent suprême avec un but en pre­mière mi-temps qui sem­blait avoir per­mis à son équipe de se qual­i­fi­er pour les huit derniers.

Mais un effon­drement éton­nant en sec­onde péri­ode a vu Madrid, 13 fois cham­pi­on d’Eu­rope, se diriger vers les quarts de finale.

Il a égale­ment con­damné l’an­cien patron de Tot­ten­ham du PSG, Mauri­cio Pochet­ti­no, à plus de cha­grin en Ligue des cham­pi­ons après avoir per­du la finale 2019 avec les Spurs.

Mbappe, 23 ans, ne pou­vait que regarder avec hor­reur alors qu’il regar­dait sa défense s’ef­fon­dr­er après que son bon tra­vail en pre­mière mi-temps sem­blait les met­tre sur la bonne voie pour une pre­mière vic­toire au célèbre stade Bern­abeu de Madrid.

C’é­tait aus­si son pre­mier match là-bas et un but élé­gant après 39 min­utes était le moyen idéal pour mon­tr­er ce qui allait arriv­er quand il y jouera chaque semaine la sai­son prochaine dans ce qui s’an­nonce comme un trans­fert gra­tu­it sen­sa­tion­nel à l’ex­pi­ra­tion de son con­trat à Paris.

Mais le vieux guer­ri­er Ben­ze­ma, 34 ans, a prou­vé qu’il n’y avait pas de sub­sti­tut à l’ex­péri­ence alors qu’il gar­dait son sang-froid tan­dis que le Paris Saint-Ger­main per­dait le sien et il ren­ver­sait la cra­vate en faveur de Madrid lors d’une soirée remar­quable en Europe.

Le coéquip­i­er inter­na­tion­al de Mbappe a main­tenant mar­qué 79 buts en Ligue des cham­pi­ons, mais peu auront été aus­si impor­tants que ceux-ci pour men­er son équipe à la vic­toire et alléger la pres­sion sur le man­ag­er Car­lo Ancelotti.

D’au­tant plus que Madrid avait l’air mort et enter­ré à la mi-temps grâce à une frappe clin­ique de Mbappe à la fois impi­toy­able et rapide.

Il s’est accroché à un vaste dégage­ment de con­tre-attaque du Brésilien Ney­mar depuis l’in­térieur de sa pro­pre moitié de ter­rain, puis a cou­ru et s’est élancé avant de planter un tir du pied droit pour bat­tre Thibaut Cour­tois au pre­mier poteau.

Cinq min­utes plus tôt, une déci­sion étroite du VAR avait exclu un autre but pour un joueur présen­té comme sans doute le meilleur du monde en ce moment.

Mbappe s’est égale­ment écarté du hors-jeu en sec­onde péri­ode pour se voir refuser un deux­ième but élé­gant lorsqu’il a effec­tué un pas effron­té pour bat­tre à nou­veau Courtois.

Juste après l’heure de jeu, il a eu la chance de s’en tir­er sans faute sur le gar­di­en du PSG Gian­lui­gi Don­narum­ma, mais en a fait assez pour met­tre toute la défense dans un volet et après une bous­cu­lade dans la bouche de but, il a enter­ré un tir de l’in­térieur de la sur­face pour porter le score à 2–1 au total.

À la 64e minute, Ben­ze­ma n’a pas eu de chance quand la tête d’un numéro neuf clas­sique s’est enroulée juste après le poteau, mais avec le PSG en pleine retraite, il n’a pas eu à atten­dre longtemps pour un autre coup au but.

Alors qu’il restait 14 min­utes à jouer et que l’équipe de Pochet­ti­no se bal­ançait, Ben­ze­ma s’est tourné vers un bal­lon en pro­fondeur de Luka Mod­ric pour tir­er l’é­gal­i­sa­tion via une déviation.

Dès le coup d’en­voi, une autre passe mal placée affo­lait désor­mais le PSG et un claque­ment sur le bord de la sur­face de Mar­quin­hos. Ben­ze­ma est resté calme pour couper un tir habile à l’in­térieur du poteau pour sceller une vic­toire incroyable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*