SPORT: Vitali et Wladimir Klitschko se dirigent vers la ligne de front et tous deux sont “prêts à mourir” pour l’Ukraine.

Les frères Klitschko se sont dirigés vers la ligne de front à Kiev avant un siège russe et ont déclaré qu’ils étaient “prêts à mourir pour l’Ukraine”.

Vitali et son ancien frère cham­pi­on du monde de boxe poids lourds Wladimir ont vis­ité dimanche un poste de con­trôle mil­i­taire à la périphérie de la capitale.

Des images de la ligne de front mon­trent Vitali, qui est le maire de Kiev, et son frère escortés autour du point de con­trôle dans des gilets pare-balles par des défenseurs ukrainiens.

La vis­ite inter­vient alors que Vitaly a affir­mé qu’il est prêt à mourir pour défendre la capitale.

Le quin­quagé­naire a pris les armes aux côtés de son jeune frère et ne quit­tera sa cap­i­tale que vic­to­rieux ou mort.

“Je suis très fier de voir à quel point les gens sont patri­otes”, a‑t-il déclaré à CNN. “Nous ne sommes pas intéressés par la force de l’ar­mée russe, nous sommes prêts à nous battre.

“Et nous sommes prêts à mourir pour notre pays d’o­rig­ine et pour nos familles, car c’est notre maison.

“C’est notre avenir et quelqu’un veut venir chez nous et nous vol­er notre avenir.”

Lorsqu’on lui a demandé com­bi­en de temps il pen­sait que son armée de for­tune pou­vait retenir les brutes en maraude de Vladimir Pou­tine, il a admis que sa pro­pre mor­tal­ité fai­sait par­tie de l’équation.

“Je ne suis pas prêt à vous don­ner une réponse claire”, a‑t-il déclaré. “Si longtemps, si longtemps — si nous sommes encore en vie”.

Les deux anciens cham­pi­ons poids lourds ont déclaré à Sky News qu’ils avaient déjà tué six per­son­nes dans la cap­i­tale où les troupes ukraini­ennes ten­tent d’élim­in­er des groupes russ­es distincts.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*