TECH: 4,3 millions de dollars dépensés par Amazon pour des conseillers antisyndicaux rien qu’en 2021.

Ama­zon a dépen­sé env­i­ron 4,3 dol­lars en con­seillers l’an­née dernière dans le but d’aider à la syn­di­cal­i­sa­tion de ses entre­pôts, selon les for­mu­laires de l’en­tre­prise auprès du départe­ment améri­cain du Tra­vail. Les tra­vailleurs devaient assis­ter à des réu­nions dirigées par les con­seillers qui ont bran­di des points de dis­cus­sion anti­syn­di­caux avant les votes cru­ci­aux des syn­di­cats à Besse­mer, en Alaba­ma et à Stat­en Island, à New York, a rap­porté le HuffPost.

Les entre­pris­es sont tenues d’ex­pos­er les détails fis­caux lorsque les con­seillers par­lent directe­ment aux tra­vailleurs de la syn­di­cal­i­sa­tion. Vrai­ment, beau­coup ont dépen­sé en effet 1 mil­lion de dol­lars pour éviter les syn­di­cats sur plusieurs années, selon un rap­port récent, tan­dis qu’A­ma­zon a dépen­sé plusieurs fois cela en seule­ment 2021 seule­ment. Cer­tains con­seillers étaient payés jusqu’à 3 200 $ par jour.

Les réu­nions sont légales et se tien­nent générale­ment lorsque les employeurs décou­vrent des travaux pour organ­is­er des syn­di­cats. Elles sont appelées « réu­nions de suiveurs internes » par les organ­isa­teurs syn­di­caux parce que la par­tic­i­pa­tion n’est générale­ment pas fac­ul­ta­tive. Générale­ment, les con­seillers se con­cen­treront sur les pré­ten­tions syn­di­cales et la perte implicite de salaire due aux arrêts de tra­vail. Ils aident égale­ment les entre­pris­es à éla­bor­er des straté­gies pour maîtris­er les syndicats.

Les tra­vailleurs d’A­ma­zon ont récem­ment par­ticipé à deux cam­pagnes syn­di­cales à Besse­mer et Stat­en Island. Chez Besse­mer, les ouvri­ers ont pro­posé 993–875 con­tre la syn­di­cal­i­sa­tion, mais 416 voix ont été con­testées, donc le résul­tat final est loin d’être établi. Pour­tant, dans l’é­tat actuel des choses, le syn­di­cat de Stat­en Island est actuelle­ment en avance sur (une périphérie de 364) votes, le décompte devant repren­dre du poil de la bête.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*