TECH: Amazon commande jusqu’à 83 lancements pour ses satellites Internet Project Kuiper.

Ama­zon a besoin de parte­naires pour trans­porter ses satel­lites Inter­net Project Kuiper dans l’e­space, et le mam­mouth tech­nologique les a main­tenant alignés. La société a con­clu des accords avec Ari­ane­space, ULA et son proche par­ti­san Blue Ori­gin pour offrir jusqu’à 83 lance­ments pour le pro­jet Kuiper au cours des cinq prochaines années. Les accords per­me­t­tront à Ama­zon de déter­min­er la “matu­rité” de ses satel­lites et con­stituent apparem­ment le plus gros accord de lance­ment com­mer­cial­is­able à ce jour.

ULA effectuera les lance­ments les plus poussés, avec 48 fusées Atlas et Vul­can Cen­taur trans­portant des satel­lites en orbite. Ari­ane 6 d’Ar­i­ane­space livr­era des satel­lites sur 18 lance­ments. Blue Ori­gin ne pro­posera que 12 lance­ments à bord de New Glenn, bien qu’il y ait des options pour plus de 15 nou­veaux vols.

Il n’y avait aucune men­tion de qui don­nerait le pre­mier lance­ment, ou un délai plus court pour le moment où cette mis­sion ferait l’af­faire. Ama­zon prévoit de met­tre en place ses deux pre­miers pro­to­types de satel­lites d’i­ci la fin de cette année.
Cepen­dant, il n’est pas sur­prenant qu’A­ma­zon décroche une si grosse affaire. Cepen­dant, il a besoin de garanties que sa con­stel­la­tion de satel­lites sera lancée en temps oppor­tun – SpaceX a précédem­ment sta­tion­né plus de 2 300 satel­lites à ce jour, si Ama­zon doit faire face à SpaceX Star­link. Ces accords per­me­t­tent à Ama­zon de se con­cen­tr­er sur la pré­pa­ra­tion du pro­jet Kuiper pour le ser­vice et lui épargnent la per­son­nal­ité de deman­der à son prin­ci­pal rival SpaceX de l’aide pour tout lancement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*