TECH: Les Etats-Unis détruisent sécrètement des logiciels malvaillants russes des réseaux mondiaux.

Les Etats-Unis ont de manière sécrète sup­primé des logi­ciels mal­vail­lants sur les réseaux infor­ma­tiques du monde pour éviter des attaques de la Russie.

Cela s’est fait durant les semaines précé­dentes et a été annon­cé par Mer­rick B. Gar­land le pro­cureur général. Les logi­ciel mal­vail­lants en ques­tion don­naient la pos­si­bil­ité à l’ar­méé Russe via son ser­vice de de ren­seigne­ment le GRU de créer des réseaux infor­ma­tiques infectés.

Une col­lab­o­ra­tion entre le FBI le min­istère de la jus­tice des Etats-Unis et plusieurs gou­verne­ment du monde ont per­mis de sup­primer dis­crète­ment les logi­ciels après une obten­tion d’or­don­nances secrètes. par ailleurs les ports externes qu’u­til­i­saient les logi­ciels mal­vail­lants pour attein­dre les machines ont aus­si été fermés.

Le logi­ciel mal­vail­lant a été crée pour atta­quer les pare-feu et entr­er dans les réseaux com­pro­mis à par­tir d’un bot­nt nom­mé Cyclops Blink. L’opéra­tion est fait sous le con­trôle de Sand­worm un groupe lié au GRU.Le but des attaques russ­es sur ces ordi­na­teurs n’est pas con­nu, les bot­nets étant en général util­isés pour effectuer des attaques par déni de ser­vice dis­tribué à grande échelle et pour trans­met­tre des spams et com­pro­met­tre des infor­ma­tions sensibles.

Une attaque russe de grande enver­gure avait déjà pludieurs sites du gou­verne­ment Russe avant son inva­sion et l’in­fil­tra­tion de Sand­worm dans les réseaux mon­di­aux démon­tre à suff­i­sance la cyber­guerre qui déjà affecte plusieurs pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*