TECH: Meta limite l’accès des médias d’État russes à Facebook en Ukraine

À la demande du gou­verne­ment du pays, Meta a pris son action la plus impor­tante à ce jour con­tre les médias d’É­tat russ­es au milieu de l’in­va­sion en cours de l’Ukraine. Dimanche, Nick Clegg, récem­ment pro­mu prési­dent des affaires mon­di­ales de la société, a déclaré que Meta restreignait cer­tains comptes russ­es au sein de la nation déchirée par la guerre.

“Nous avons été en con­tact avec le gou­verne­ment ukrainien et, à leur demande, nous avons égale­ment restreint l’ac­cès à plusieurs comptes en Ukraine, y com­pris ceux appar­tenant à cer­tains médias d’É­tat russ­es”, a déclaré Clegg. Nous avons con­tac­té Meta pour deman­der à l’en­tre­prise de clar­i­fi­er com­ment elle restreint ces comptes.

Clegg a noté que l’Ukraine avait égale­ment demandé à Meta de lim­iter l’ac­cès de la Russie à Face­book et Insta­gram. Pour le moment, la société a rejeté cette demande, affir­mant que des per­son­nes dans le pays avaient util­isé ses plate­formes pour organ­is­er des man­i­fes­ta­tions anti-guerre et accéder à des infor­ma­tions indépen­dantes. “Nous pen­sons que la dés­ac­ti­va­tion de nos ser­vices réduirait au silence une expres­sion impor­tante à un moment cru­cial”, a‑t-il déclaré.

Cette déci­sion la plus récente inter­vient après que Meta a empêché les médias d’É­tat russ­es d’ac­céder à sa plate-forme pub­lic­i­taire ou d’u­tilis­er d’autres fonc­tion­nal­ités de monéti­sa­tion. Le régu­la­teur russe des télé­com­mu­ni­ca­tions Roskom­nad­zor a men­acé d’é­tran­gler et de restrein­dre l’ac­cès à Face­book après que les respon­s­ables de l’en­tre­prise ont refusé d’ar­rêter de véri­fi­er les faits des organ­i­sa­tions médi­a­tiques soutenues par l’É­tat sur la plate-forme.

 Clegg a déclaré dimanche que la société con­tin­uerait à éti­queter et à véri­fi­er le con­tenu de ces points de vente. Il a égale­ment con­fir­mé, à la suite de rap­ports de l’or­gan­i­sa­tion de sur­veil­lance Inter­net Net­Blocks, que le gou­verne­ment russe avait com­mencé à restrein­dre l’ac­cès à ses réseaux sociaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*