TECH: MOMENT DIFFICILE POUR MRIYA
le plus gros avion du monde, détruit par les frappes russes contre l’Ukraine.

Le plus gros avion du monde — l’avion car­go ukrainien Antonov-225 — a été détru­it par des frappes russ­es à l’ex­térieur de Kiev le qua­trième jour de l’in­va­sion de Moscou, a annon­cé dimanche le groupe pub­lic ukrainien Ukroboronprom.

“Les envahisseurs russ­es ont détru­it le vais­seau ami­ral de l’avi­a­tion ukraini­enne, l’AN-225” à l’aéro­port d’Antonov à Gos­tomel près de Kiev, a indiqué le groupe dans un communiqué.

L’avion était unique au monde, à 84 mètres de long (276 pieds), il pou­vait trans­porter jusqu’à 250 tonnes métriques (551 000 livres) de fret à une vitesse allant jusqu’à 850 kilo­mètres par heure (528 mph).

Il avait été nom­mé “Mriya”, ce qui sig­ni­fie “rêve” en ukrainien.

“C’é­tait le plus gros avion du monde, l’AN-225 ‘Mriya’ ”, a tweeté dimanche le min­istre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba.

“La Russie a peut-être détru­it notre ‘Mriya’. Mais elle ne pour­ra jamais détru­ire notre rêve d’un Etat européen fort, libre et démoc­ra­tique. Nous vain­crons !”, a‑t-il ajouté.

L’aéro­port de Gos­tomel a con­nu de vio­lents affron­te­ments depuis le début de l’in­va­sion russe, lancée jeu­di par le prési­dent Vladimir Poutine.

L’ar­mée russe a déclaré qu’elle ten­tait de s’emparer des infra­struc­tures stratégiques.

Le fab­ri­cant d’armes Ukroboron­prom a estimé que la restau­ra­tion du “Mriya” coûterait plus de 3 mil­liards de dol­lars (2,7 mil­liards d’eu­ros) et pour­rait pren­dre plus de cinq ans.

“Notre mis­sion est de faire en sorte que ces dépens­es soient cou­vertes par la Russie, qui a délibéré­ment infligé des dom­mages à l’avi­a­tion ukraini­enne”, a déclaré le groupe.

Ini­tiale­ment con­stru­it dans le cadre du pro­gramme aéro­nau­tique sovié­tique, l’An-225 a effec­tué son pre­mier vol en 1988.

Après des années sans vol après la chute de l’U­nion sovié­tique, le seul exem­plaire exis­tant a effec­tué un vol d’es­sai en 2001 à Gos­tomel, à env­i­ron 20 kilo­mètres (12 miles) de Kiev.

Il a été exploité par la com­pag­nie ukraini­enne Antonov Air­lines pour les vols de fret et était très demandé au début de la pandémie de COVID-19.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*