TECH: Samsung confirme que des pirates volé le code source de Galaxy et compromis ses systèmes.

Sam­sung a con­fir­mé lun­di que cer­taines de ses don­nées avaient été volées dans le cadre d’une cyber­at­taque sig­nalée pour la pre­mière fois au cours du week-end. Dans une déc­la­ra­tion à Bloomberg, le géant coréen de l’élec­tron­ique a révélé qu’une faille de sécu­rité a vu “un code source relatif au fonc­tion­nement des appareils Galaxy” pris mais que les infor­ma­tions d’i­den­ti­fi­ca­tion des clients et des employés n’ont pas été affectées.

Bien que Sam­sung n’ait pas révélé les acteurs der­rière le com­pro­mis, le groupe de piratage sud-améri­cain Lap­sus$ en a revendiqué la respon­s­abil­ité. L’or­gan­i­sa­tion a partagé un fichi­er tor­rent de 190 Go qui com­prendrait le code source du chargeur de démar­rage pour tous les appareils récents de Sam­sung, ain­si que le code lié à l’au­then­tifi­ca­tion bio­métrique et au cryptage sur l’ap­pareil pour les télé­phones et tablettes Galaxy. Les attaquants peu­vent égale­ment avoir eu accès à des don­nées con­fi­den­tielles liées à Qualcomm.

L’ad­mis­sion inter­vient moins d’une semaine après que le même groupe a déclaré avoir obtenu env­i­ron 1 To de don­nées, y com­pris des sché­mas et du code source, du géant des puces NVIDIA. La société a déclaré avoir pris con­nais­sance de l’at­taque le 23 févri­er, après quoi Lap­sus $ avait exigé une rançon payée en cryp­to-mon­naie pour empêch­er que les fichiers de NVIDIA ne devi­en­nent publics. Lorsque NVIDIA n’a pas répon­du, le code source de la tech­nolo­gie DLSS de l’en­tre­prise et les infor­ma­tions rel­a­tives à pas moins de six cartes graphiques non annon­cées ont été partagées en ligne.

“Actuelle­ment, nous ne prévoyons aucun impact sur notre entre­prise ou nos clients. Nous avons mis en place des mesures pour prévenir de nou­veaux inci­dents de ce type et con­tin­uerons à servir nos clients sans inter­rup­tion”, a ensuite con­fir­mé Sam­sung dans son com­mu­niqué. On ne sait pas si Lap­sus $ a émis les mêmes deman­des de cryp­to-mon­naie à Sam­sung, mais nous avons con­tac­té la société pour obtenir des éclaircissements.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*