Les habitants de la Louisiane devront présenter une carte d’identité publique pour accéder à du porno en ligne

janvier 4, 2023, 7:23 am

C’est la pre­mière semaine de 2023. Cette semaine peut sig­ni­fi­er beau­coup de choses pour dif­férentes per­son­nes, qu’il s’agisse de revoir une réso­lu­tion de longue date du Nou­v­el An ou de faire des plans pour attein­dre vos objec­tifs cette année.

Pour les rési­dents de Louisiane, cela sig­ni­fie égale­ment qu’ils devront véri­fi­er leur âge lorsqu’ils accè­dent à des sites pornographiques en ligne.

Le 1er jan­vi­er, une nou­velle loi de l’É­tat (PDF, avec l’aimable autori­sa­tion de Moth­er­board) est entrée en vigueur. Elle oblige les util­isa­teurs à prou­ver qu’ils ont plus de 18 ans pour les sites Web qui con­ti­en­nent une “par­tie sub­stantielle” de “matériel préju­di­cia­ble aux mineurs”.

Selon la nou­velle loi, une “par­tie sub­stantielle” est définie comme 33,3 % ou plus du con­tenu d’un site Web. Comme le souligne Giz­mo­do, Porn­hub, Youporn et Red­tube deman­dent déjà aux vis­i­teurs de véri­fi­er leur âge.

Les sites web qui héber­gent du con­tenu pou­vant être con­sid­éré comme pornographique doivent met­tre en œuvre des “méth­odes raisonnables de véri­fi­ca­tion de l’âge”, par exem­ple en deman­dant aux util­isa­teurs de présen­ter des pièces d’i­den­tité émis­es par le gou­verne­ment ou numérisées.

Porn­hub, Youporn et Red­tube ont choisi de deman­der aux vis­i­teurs de prou­ver leur âge en util­isant l’ap­pli­ca­tion LA Wal­let, une appli­ca­tion de porte­feuille numérique pour les per­mis de conduire.

Une vidéo pub­liée sur Twit­ter mon­tre com­ment Porn­hub utilise l’ap­pli­ca­tion pour véri­fi­er l’âge d’un utilisateur.

Les pro­grès tech­nologiques, la dif­fu­sion de l’in­ter­net, les restric­tions en matière de véri­fi­ca­tion de l’âge, etc. ont per­mis aux mineurs d’en­tr­er en con­tact avec la pornogra­phie à un plus jeune âge.

La pornogra­phie con­tribue à l’hy­per­sex­u­al­ité des ado­les­cents, ce qui peut entraîn­er une faible estime de soi, une image cor­porelle altérée, une aug­men­ta­tion des com­porte­ments sex­uels prob­lé­ma­tiques chez les jeunes et un désir accru de com­porte­ments sex­uels à risque pen­dant l’ado­les­cence. Hmm.

La pornogra­phie affecte égale­ment le développe­ment et le fonc­tion­nement du cerveau, provoque des mal­adies émo­tion­nelles et médi­cales, crée une exci­ta­tion sex­uelle déviante, rend dif­fi­cile la for­ma­tion et le main­tien de bonnes rela­tions intimes, et cause des problèmes.

Elle peut favoris­er les com­porte­ments sex­uels nocifs et la dépendance.”

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*