Puce cérébrale de Neuralink bugué, mais performances EN HAUSSE

Puce cérébrale de Neuralink bugué, mais performances EN HAUSSE
Please fol­low and like us:
Pin Share

T’as enten­du par­ler de Neu­ralink, la start­up de puces cérébrales d’Elon Musk? Leur pre­mier implant cerveau-ordi­na­teur (BCI) a eu un petit souci tech­nique chez leur patient Nolan Arbaugh (29 ans). Des minus­cules fils de l’im­plant se sont détachés de son cerveau, réduisant le nom­bre d’élec­trodes fonctionnelles.

Pas cool. Le BCI de Neu­ralink aide les paralysés à con­trôler des appareils par la pen­sée. L’im­plant a 1024 élec­trodes sur 64 fils ultra fins qui captent l’ac­tiv­ité cérébrale et les inten­tions de mou­ve­ment. ⚡️

Heureuse­ment, Neu­ralink n’a pas paniqué. Ils ont amélioré leur algo­rithme d’en­reg­istrement, la tra­duc­tion des sig­naux neu­ronaux en mou­ve­ments de curseur et l’in­ter­face util­isa­teur. Résul­tat ? Les per­for­mances de Nolan ont aug­men­té de façon “rapi­de et durable” en bits par sec­onde (vitesse et pré­ci­sion de contrôle).

Du coup, l’im­plant reste en place et Nolan l’u­tilise même 10h par jour le week­end ! C’est un coup dur pour Neu­ralink qui garde ses recherch­es secrètes, mais ça mon­tre aus­si leur volon­té de pro­gress­er dans ce domaine hyper inno­vant. #Neu­ralink #BCI #Elon­Musk #cerveau #tech­nolo­gie

Please fol­low and like us:
Pin Share

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*